Cinq infos dans le rétro garanties 0% foot (ou presque): Trump, Beyoncé et les pavés du Tour de France

ACTU Vous n’aviez pas le temps de nous lire ce week-end ? Voici notre séance de rattrapage en cinq points…

L.B.

— 

A défilé du 14 juillet 2018, l'un des neuf Alphajet de la Patrouille de France a lâché un fumigène rouge et non bleu comme prévu.
A défilé du 14 juillet 2018, l'un des neuf Alphajet de la Patrouille de France a lâché un fumigène rouge et non bleu comme prévu. — Witt/ VIllard/SIPA

OK on est champion du monde mais voici cinq signaux (faibles) qui laissent à penser que la planète ne s’est pas arrêtée de tourner pendant ces dernières quarante-huit heures.

1. Raids israéliens contre la bande de Gaza

Israël a mené samedi les plus importants raids aériens contre la bande de Gaza depuis la guerre dévastatrice de l’été 2014 samedi dans la bande de Gaza. Ces raids, qui ont donné lieu à une riposte palestinienne vers Israël, intervenaient au lendemain d’affrontements à la frontière entre Israël et la bande de Gaza, où deux Palestiniens ont été tués et plus de 200 blessés par les forces israéliennes. Un soldat israélien a été également blessé. Une médiation de l’Egypte a permis de parvenir à un cessez-le-feu samedi soir.

2. Trump au Royaume-Uni

La visite de Donald Trump au Royaume-Uni, vendredi ont fait grincer quelques dents outre-Manche. Le président américain et la First Lady Melania ont été accueillis par la reine Elizabeth II au château de Windsor où de nombreux manifestants anti-Trump avaient fait le déplacement. Donald Trump a ensuite douché les espoirs de la Première ministre britannique Theresa May en assurant qu’il n’y aurait pas d’accord de libre-échange avec Washington si le Royaume-Uni maintient une relation économique étroite avec l’UE après le Brexit.

L’info en plus : On ne prête qu’aux riches. Donald Trump s’est vu reprocher plusieurs faux pas protocolaires pendant sa visite de travail au Royaume-Uni. Nous avons démêlé le vrai du faux.

3. Quelques ratés pour le 14-Juillet

Deux motards de la gendarmerie nationale qui entrent en collision et chutent (sans faire de blessé). Un Alphajet qui libère une fumée rouge​ au lieu de la bleue formant ainsi un drapeau quadricolore rouge-bleu-blanc-rouge. Le défilé du 14-Juillet 2018 a connu ses petits couacs mais il nous a offert de belles images.

L’info en plus : Le raté n’est pas passé inaperçu auprès des spectateurs et en a même inspiré certains. Sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes se sont gentiment moqués de cette erreur et ont imaginé porter ces couleurs ce dimanche soir.

4. Beyoncé et Jay-Z au Stade de France

Ce week-end Beyoncé et Jay-Z sont en concert au Stade de France. Le retour à Paris du couple d’artistes le plus influent du hip-hop, qui a annoncé récemment la sortie d’un album commun, était très attendu par les fans, notamment après le tournage le mois dernier du clip « Apelshit » au Louvre en toute discrétion. Nous les avons cherchés au Louvre au fil des œuvres vues dans leur clip.

L’info en plus : Fêter le titre de champions du monde des Bleus au Stade de France, vingt ans après 98, vous en rêviez ? Les époux Carter l’ont fait, en proposant à leurs fans de venir plus tôt dans l’enceinte et de regarder le match sur un écran géant.

5. Et pendant ce temps-là, le Tour...

Ce dimanche, le peloton du Tour avait rendez-vous avec les pavés du Nord. Richie Porte ne les verra pas. L’Australien a dû abandonner après une chute au tout début de l’étape. Au final, c’est Degenkolb qui s’impose, devant Van Avermaet. Bardet, victime de plusieurs crevaisons, ne perd que sept secondes sur les leaders.

L’info en plus : Sur les routes du Tour aussi, on célèbre les Bleus. Il y a quelques jours nous sommes partis à la rencontre des passionnés de la Grande Boucle pour interroger les spectateurs sur leur ferveur.