Bordeaux: Deux squats évacués par les forces de l'ordre

IMMIGRATION Quelque 46 personnes d'origine Sahraouis occupaient deux maisons à Bordeaux...

M.B.

— 

Illustration police.
Illustration police. — E. Frisullo / 20 Minutes

Quelque 46 personnes d'origine Sahraoui, et qui occupaient « illégalement » deux maisons rue Nérigean à Bordeaux, ont été expulsées ce jeudi matin par les forces de l'ordre, indique la préfecture de la Gironde, qui assure que « cette opération s’est déroulée sans incident ».

Les demandeurs d’asiles « se sont vus proposer une solution d’hébergement dans l’un des centres d’accueil et d’orientation de Nouvelle-Aquitaine. » Seize d’entre eux l’ont acceptée. Les autres pourront avoir recours aux dispositifs d’hébergement proposés par l’Etat avec le 115.

Trois d'entre eux visés par une procédure pour escroquerie aux allocations

Trois personnes ont été placées en garde à vue dans le cadre d’une procédure pour escroquerie aux allocations pour demandeur d’asile. Deux autres qui n’étaient pas en capacité de justifier de la régularité de leur séjour, ont été conduites au commissariat central de Bordeaux pour une vérification de leur situation administrative.

>> A lire aussi : Sud-Ouest: Interpellation de Sahraouis qui se rendaient à Bordeaux pour toucher indûment des allocations

« Le préfet réaffirme sa détermination à traiter les squats, à la demande des propriétaires, dans l’ensemble de la métropole bordelaise parce que d’une part, la précarité des conditions de vie dans ces squats constitue un risque grave pour les occupants, et d’autre part parce que les squats favorisent le développement d’activités illicites constitutives de nombreux troubles à l’ordre public. »

>> A lire aussi : Bordeaux: Les squats sont repoussés de plus en plus en périphérie