Paris: Deux syndicalistes risquent le licenciement pour avoir détourner un camion-poubelle vers le siège de LREM

JUSTICE Jean-Jacques, 57 ans, et Christian, 58 ans, avaient été interpellés en plein cœur de Paris, alors qu’ils se dirigeaient vers le siège de La République en marche…

Alexandra Segond

— 

Les deux syndicalistes souhaitaient aller renverser le contenu de leur camion-poubelle devant le siège de LREM. (illustration)
Les deux syndicalistes souhaitaient aller renverser le contenu de leur camion-poubelle devant le siège de LREM. (illustration) — Geoffroy Van der Hasselt AFP

Demain, leur conseil de discipline fixera leur sort. Deux conducteurs de la ville de Paris avaient été placés en garde à vue après avoir détourné un camion-poubelle le 25 mai dernier. Membres tous deux du syndicat CGT FTDNEEA (filière traitement des déchets eaux égouts assainissement), ils comptaient aller en déverser le contenu devant le siège de La République en marche à Paris. Après plusieurs semaines d’interdiction de se rendre sur leur lieu de travail et de militer, ils risquent finalement d’être licenciés.

Une cagnotte de soutien et une pétition en ligne

En parallèle du détournement du camion-poubelle, plus d’une centaine d’éboueurs, égoutiers, d’énergéticiens et cheminots étaient en route pour le siège du mouvement d’Emmanuel Macron. Ils avaient réussi à y entrer brièvement pour y couper l’eau, le gaz et l’électricité, afin de « démontrer quel serait le chaos s’il n’y avait pas de services publics », a expliqué un responsable de la CGT FTDNEEA. Le syndicat soutient par ailleurs l’action des deux conducteurs : « Tout ça cumulé, ça fait beaucoup par rapport aux vingt minutes de peur qu’ils ont pu réellement provoquer ».

Une cagnotte de soutien et une pétition en ligne ont été lancées, recueillant déjà 1.500 signatures dont celle de Philippe Martinez, secrétaire générale de la CGT, ou d’Eric Coquerel, député de la France insoumise. Par ailleurs, un rassemblement est programmé par la CGT devant le tribunal de grande instance mercredi 18 juillet à midi.