VIDEO. Plus de 550 noyades recensées en France en un mois, 121 personnes sont décédées

ENQUETE Sur les 257 accidents recensés en juin, 70 noyades se sont produites en piscine, parmi lesquelles 52 en piscine privée familiale...

20 Minutes avec AFP

— 

La prévention des noyades, à la piscine Antigone de Montpellier.
La prévention des noyades, à la piscine Antigone de Montpellier. — N. Bonzom / Maxele Presse

522, c’est le nombre de noyades recensées depuis le 1er juin par Santé publique France. Dans son enquête Noyade 2018, dont les résultats définitifs seront connus à la fin du mois de septembre, l’organisme scientifique et d’expertise précise que 121 personnes ont d’ores et déjà perdu la vie dans l’Hexagone, soit quatre décès par jour depuis le début des beaux jours.

Selon France Info, qui dévoile les premiers résultats de ce terrible recensement, la noyade accidentelle entraînant la mort augmente avec l’âge. Elle est de 9 % chez les moins de 6 ans, contre 37 % chez les 65 ans et plus. Cette tranche de la population est concernée par plus d’un quart (26 %) des noyades en mer, contre 33 % pour les personnes âgées de 6 à 25 ans.

Un enfant peut se noyer en moins de trois minutes

Les noyades identifiées comme accidentelles ont eu lieu à 40 % en mer, 27 % en piscine, le reste des incidents s’est déroulé dans des rivières ou des plans d’eau. Sur les 257 accidents recensés en juin, 70 noyades se sont produites en piscine, parmi lesquelles 52 en piscine privée familiale.

Santé Publique France rappelle alors qu’un enfant peut ainsi se noyer en moins de trois minutes dans seulement 20 centimètres d’eau. En un mois, ce sont ainsi six enfants de moins de 6 ans qui sont morts noyés, parmi lesquels trois en piscine privée familiale. Dans le même temps, 13 personnes de plus de 65 ans trouvaient la mort, dont 12 en mer.

Selon l’établissement public, la plupart des accidents mortels impliquant des enfants sont dus à un manque de surveillance, à un défaut de dispositif de sécurité ou encore à une chute. Les adultes sont, eux, majoritairement victimes de malaises, d’une imprudence ou du fait de ne pas savoir bien nager.

Les Français savent-ils (vraiment) mieux nager ?

Pour rappel, le Baromètre santé 2016 indiquait que « près d’un Français sur six déclarait ne pas savoir nager ». Ils seraient 5 % parmi les 15-24 ans mais plus de 35 % chez les 65-75 ans. L’agence scientifique rappelle alors aux parents qu’il serait bon d’apprendre à nager à leurs enfants le plus tôt possible, dès l’âge de 4-5 ans.

L’enquête Noyades 2018 est assurée tout au long de l’été par les secours intervenant auprès des noyés, tels que les pompiers ou le Samu. En 2016, Santé Publique France avait dénombré 1.266 noyades accidentelles, dont 436 avaient été suivies d’un décès.

>> A lire aussi : Lyon: Quelques rappels élémentaires pour éviter les noyades (trop fréquentes) en cette période

>> A lire aussi : Saône-et-Loire: Trois enfants sont décédés après s'être noyés dans un lac