Pourquoi le calendrier scolaire 2019-2020 énerve les parents et les profs

EDUCATION Le calendrier scolaire 2019-2020 sera discuté jeudi devant le Conseil de l'éducation...

Delphine Bancaud

— 

Illustration d'une école maternelle.
Illustration d'une école maternelle. — D.Bancaud/20 minutes
  • Le projet de calendrier scolaire 2019-2020 prévoit une longue période d’école allant des vacances de printemps à celles d’été.
  • Les fédérations de parents d’élèves et certains syndicats d’enseignants craignent que les élèves soient sur les rotules et apprennent moins bien.
  • Le fait que la rentrée des profs soit fixée le vendredi 30 août 2019 fait aussi bondir certains intéressés…

Trop de ponts ou des semaines en gruyère, des vacances trop courtes, des périodes de classe entre les vacances trop longues ou trop courtes… Chaque année, le calendrier scolaire suscite moult mécontentements, tant chez les parents d’élèves que chez les enseignants. Et celui de la période 2019-2020 qui sera discuté ce jeudi en Conseil supérieur de l’Education (une instance consultative du ministère de l’Education) ne fait pas exception à la règle.

« Il a les mêmes défauts que le calendrier de 2018-2019. A savoir, que la période d’école allant des vacances de printemps à celles d’été est trop longue », explique Stéphane Crochet, le secrétaire général du SE-UNSA « Les élèves de la zone C, qui seront les premiers à partir en vacances de printemps auront ensuite 11 semaines de classe. Ce qui est beaucoup trop pour eux », ajoute Samuel Cywie, porte-parole de la Peep, deuxième fédération de parents d’élèves. Même son de cloche à la FCPE : « avec un troisième trimestre aussi long, les enfants risquent d’être fatigués, d’être moins concentrés sur leur travail et cela peut entraîner aussi un plus fort absentéisme des enseignants », estime Dorothée Avet, la secrétaire générale de la première fédération de parents d’élèves.

Un pont de l’Ascension assuré

Autre point de grogne pour certains enseignants : le fait que la rentrée des profs soit fixée le vendredi 30 août 2019, ce qui ne leur permettra pas de prendre une dernière semaine de vacances complète en famille. En revanche, un point du futur calendrier fait consensus : « le pont de l’Ascension est désormais acté au niveau national (du jeudi 21 au dimanche 25). Cela évitera le cafouillage qu’il a eu cette année », estime Stéphane Crochet. Car le 1 et le 8 mai tombant un mardi, et les enfants ayant classe le lundi, beaucoup de parents avaient quand même décidé de faire le pont. Et certains enseignants s’étaient retrouvés avec des classes parsemées. 

Autre spécificité du futur calendrier: alors que les calendriers scolaires sont généralement votés pour trois ans, celui de 2019-2020 ne vaudra que pour cette année scolaire-là. « Sans doute parce que le ministère veut réfléchir à une autre organisation des temps scolaires pour 2020. Ce qui serait logique avec la réforme du bac qui verra le jour en 2021 » indique Stéphane Crochet.

Des rythmes scolaires pourraient encore changer

Même si les discussions avec le ministère de l’Education n’ont pas commencé, la communauté éducative a déjà des idées bien arrêtées sur le sujet : « Le calendrier idéal serait 7 à 8 semaines de classe suivies de deux semaines de congé. Car les chronobiologistes s’accordent sur le fait qu’il faut au moins deux semaines aux enfants pour récupérer physiquement », estime Stéphane Crochet.

Certaines déclarations de Jean-Michel Blanquer qui avait sous-entendu que les vacances de la Toussaint étaient trop longues suscitent quelques craintes chez différents observateurs, à l’instar de Samuel Cywie : « deux semaines de vacances après une rentrée stressante, ce n’est pas inutile. Et c’est plus pratique pour les parents divorcés », explique-t-il. De son côté, la FCPE se dit favorable à une réduction des vacances d’été et à un zonage sur deux zones et non sur trois », déclare Dorothée Avet.

>> A lire aussi : Les vacances scolaires vont-elles être réduites?

>> A lire aussi : Education: Blanquer met sur la table la modification du calendrier scolaire