Lyon: Quand vos déchets se transforment en œuvres d'art

EXPOSITION L’exposition « Re-cyclages » met en lumière les déchets du quotidien et souhaite donner du sens au tri…

Garance Ferrard

— 

L'expo
L'expo — G. Ferrard / 20 Minutes
  • L’exposition Re-cyclages se tient jusqu’au 2 septembre place Antonin-Poncet à Lyon.
  • Le travail d’Alain Fouray a déjà été exposé dans plusieurs villes de France.
  • Le photographe souhait faire découvrir les déchets du quotidien sous un nouveau jour.

Sur l’une des photographies, on semble distinguer un continent encerclé par l’eau mais en réalité, il s’agit d’une montagne de piles usagées, prêtes à être recyclées. Pour chaque photographie, Alain Fouray à su mettre en valeur les déchets qui font partie de notre vie de tous les jours.

Après avoir été présentée à l’Orangerie du Sénat en 2015, lors de la COP 21, l’exposition Re-cyclages​ s’installe jusqu’au 2 septembre sur les grilles de la place Antonin-Poncet de Lyon. Le but ? Sensibiliser les citoyens au recyclage des déchets du quotidien : médicaments, piles, batteries, panneaux photovoltaïques, vêtements.

« On existe par le biais de ce que l’on consomme »

Alain Fouray, photographe, a décidé d’offrir un nouveau regard sur les déchets et sur les recyclages. « Je voulais sensibiliser sur le geste du tri, les déchets et leur valorisation », explique-t-il.

« L’exposition est là pour expliquer comment recycler et surtout comment ça fonctionne, découvrir ce que devient un objet qui est recyclé », poursuit-il. Le souhait d’Alain Fouray c’était de pouvoir dresser un portrait de la société avec ses photos. « On existe par le biais de ce que l’on consomme », indique-t-il.

Sur la vingtaine d’affiches exposées, les photos de piles, de médicaments, de seringues se mêlent aux informations et aux témoignages. « Il n’y a aucune mise en scène, c’est la réalité. C’est un travail que j’ai effectué sur trois ans durant lesquels, j’ai pu découvrir les acteurs du traitement des déchets », raconte le photographe.

Lyon, une étape capitale

« Dans notre tour de France, Lyon était vraiment une priorité. » C’est ainsi qu’Alain Fouray explique son désir de venir dans la capitale de Gaules après s’être arrêté à Nice, Caen, Bordeaux et dernièrement Nantes. Pour Pierre de Lépinau, directeur général d’A.D.I. VALOR, qui gère des déchets agricoles, « Lyon a une vraie vocation en matière de recyclage ».

« Cette initiative s’inscrit dans une dynamique de transition écologique entreprise depuis plusieurs années par la ville. Elle participe au développement de l’emploi tout en respectant l’environnement », précise Emeline Baume, membre de la commission développement économique de la métropole.

Prochaine étape : le sud de la France. « L’idée c’est aussi que cette exposition soit recyclée », indique Alain Giordano, adjoint au maire et en charge des espaces verts.​