Finistère: La baignade interdite sur plusieurs plages à cause d'une eau orange

PLAGES Les premiers résultats d’analyse des échantillons prélevés laissent penser à la présence d’un phytoplancton…

H. B.

— 

Un plage du Finistère (illustration).
Un plage du Finistère (illustration). — COLLIOT BRUNO

Que s’est-il passé ce samedi sur les plages du Finistère ? En ce premier jour des vacances scolaires, certains baigneurs ont eu la surprise de voir l’eau se teinter d’orange, rapporte France Bleu Breizh.

 

 

C’était notamment le cas à Moëlans-sur-Mer et à Clohars-Carnoët, deux plages sur lesquelles le drapeau rouge a été sorti. Le maire de Clohars, Jacques Juloux, a expliqué que « certains baigneurs s’étaient plaints de démangeaisons à leur sortie de l’eau ».

« Une bande d’eau orangée, voire rouge »

« C’est une bande d’eau orangée, voire rouge, qui se trouve en bord de plage. On en aperçoit aussi un peu plus loin au large », a expliqué sur Twitter Laura, une journaliste qui elle se trouvait sur la plage de Kersidan à Trégunc.

« Personne n’est venu demander aux baigneurs de sortir de l’eau alors qu’à Kerfany à Moëlan-sur-Mer où il y a le même phénomène selon une de mes amies sur place, les pompiers sont venus déconseiller fortement la baignade », a ajouté Laura.

Le maire de Clohars a expliqué qu’il pouvait « s’agir d’une pollution d’origine externe ou de décomposition de plantes liée à la météo très chaude du moment ». Les premiers résultats d’analyse des échantillons prélevés laissent penser à la présence d’un phytoplancton, sans danger pour l’être humain, s’étant développé en raison des conditions climatiques actuelles.