Jeune tué à Nantes: «Un acte accidentel qu'il regrettera toute sa vie», selon l'avocat du policier

ENQUETE Le policier qui a mortellement blessé un jeune homme, mardi soir quartier du Breil à Nantes, devrait être mis en examen cet après-midi…

J.U.

— 

Le drame a eu lieu rue des Plantes, quartier du Breil à Nantes / AFP PHOTO / Damien MEYER
Le drame a eu lieu rue des Plantes, quartier du Breil à Nantes / AFP PHOTO / Damien MEYER — AFP

Les faits ne se sont pas déroulés comme il les avait décrits. Le policier mis en cause dans la mort d’un jeune de 22 ans, mardi au Breil à Nantes, devrait être mis en examen ce vendredi après-midi. Après 24 heures de garde à vue, il a avoué avoir menti et parle d’un coup de feu accidentel, a fait savoir son avocat, spécialisé dans la défense des membres de forces de l’ordre.

« Le fait de mentir spontanément quand on est atteint par un tel sentiment de culpabilité, c’est logique, a justifié Me Laurent-Franck Liénard, sur LCI. Mon client est dévasté par son acte, donc son premier réflexe, c’est le déni. Ensuite, il a réfléchi et il lui a fallu le temps de se remettre pour qu’il révèle la vérité. […] Il est plus serein sur l’acte qu’il a commis, qu’il regrette évidemment et qu’il regrettera toute sa vie mais qui n’est qu’accidentel. »

Une longue procédure

Le défèrement du policier doit intervenir cet après-midi. Le début d’une longue procédure. « Il va être mis en examen puis il va suivre une procédure judiciaire qui va durer cinq ans, continue Me Laurent-Franck Liénard interrogé par France Bleu. C’est la durée habituelle pour un dossier comme ça. J’espère qu’il ne sera pas écroué, on va se battre pour qu’il ne le soit pas. »

>> A lire aussi: Lycée, école, station-service, bar PMU... Le bilan des dégâts des violences urbaines s'alourdit

>> A lire aussi: Un millier de personnes défilent au Breil en hommage à Aboubakar