VIDEO. Violences urbaines à Nantes: La bibliothèque, ce «symbole», réduite en cendres quartier Malakoff

REPORTAGE De nouvelles scènes de violences ont eu lieu dans différents quartiers de Nantes, dans la nuit de mercredi à jeudi...

Julie Urbach

— 

La bibliothèque du quartier Malakoff incendiée
La bibliothèque du quartier Malakoff incendiée — J. Urbach/ 20 Minutes
  • La bibliothèque associative du quartier Malakoff, au rez-de-chaussée de la Maison des haubans, a été incendiée cette nuit.
  • De nombreux habitants n'ont pas pu retenir leurs larmes devant ce triste spectacle.

L’odeur de brûlé est encore tenace, et les dégâts sont considérables. Des 10.000 livres qui composaient le fonds documentaire, il ne reste plus que des cendres et quelques pages noircies qui jonchent le sol. Au lendemain d’une nouvelle nuit de violences urbaines à Nantes, les habitants du quartier Malakoff ont découvert un triste spectacle. En bas de chez eux, c’est la bibliothèque associative et la ludothèque attenante qui ont cette fois été prises pour cible. Le rez-de chaussée de la Maison de quartier des Haubans, qui l’abritait, est entièrement parti en fumée.

Depuis ce matin, les habitants se succèdent pour constater les dégradations. Beaucoup n’arrivent pas à retenir leurs larmes. « Je suis dégoûtée, souffle une riveraine, qui a assisté à la scène de sa fenêtre. J’ai entendu de l’agitation, et un jeune a crié "C’est des livres, ça brûle bien !". Les flammes étaient déjà montées très haut quand les pompiers sont arrivés. Ce matin, j’ai un sentiment d’incompréhension et d’impuissance. »

« La maison des Haubans sera reconstruite »

« Ils se sont attaqués à un symbole du quartier, embraye Marie-Gaby, qui habite à Malakoff depuis neuf ans. Au-delà de la bibliothèque, la Maison des haubans est un lieu de rassemblement formidable, aussi bien pour les enfants que pour les plus âgés. Il y a des activités de loisirs, des réunions pour les associations, des choses proposées pour les jeunes qui ne partent pas en vacances… »

Ce jeudi matin, Johanna Rolland, la maire de Nantes, très émue à son arrivée sur place, a déjà assuré que « la maison des Haubans sera reconstruite ». Des solutions étaient déjà en cours d’élaboration afin que la bibliothèque fonctionne de nouveau cet été. L’école primaire Bergson, située juste à côté, pourrait notamment mettre à disposition des locaux. « La bibliothèque municipale va redéployer des fonds pour que les habitants aient accès à des livres pendant les vacances », indique David Martineau, adjoint à la culture et au quartier Malakoff.

La bibliothèque a été réduite en cendres
La bibliothèque a été réduite en cendres - J. Urbach/ 20 Minutes

« On ne baissera pas les bras »

Chez les habitants, d’autres sentiments se mêlent à « la tristesse ». « En deux nuits, on a détruit tout ce qui a été construit en 25 ans, mais on ne baissera pas les bras », jugent Monique et Claude, retraitées. « Il n’empêche qu’il y en a ras-le-bol, lance une habitante à Johanna Rolland. On a les fusillades, des blessés, maintenant ce sont les incendies. On a besoin de protection supplémentaire. »

Ce jeudi matin, le premier Ministre Edouard Philippe a promis, lors de sa visite à Nantes, un renforcement des moyens policiers. Car les émeutes, déclenchées après la mort d’un jeune homme lors d’un contrôle de police, ont continué : à Malakoff, une vingtaine de voitures ont été calcinées et les locaux de la Poste ont été dégradés. Dans d’autres quartiers, les dégâts sont aussi nombreux. La police rapporte ce matin que la mairie annexe de Bellevue et la maison de l’emploi des Dervallières ont été détruites.

Une vingtaine de véhicules ont brûlé cette nuit quartier Malakoff
Une vingtaine de véhicules ont brûlé cette nuit quartier Malakoff - J. Urbach/ 20 Minutes