C'est l'heure du BIM: Rebondissement dans l’affaire Daval, violents orages en Nouvelle-Aquitaine et accrochage entre Omar Sy et un agent SNCF

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d'information matinal (BIM)...

Noémie Sato

— 

Jonathann Daval, le 2 novembre 2017, lors d'une conférence de presse aux côtés de la famille d'Alexia
Jonathann Daval, le 2 novembre 2017, lors d'une conférence de presse aux côtés de la famille d'Alexia — SEBASTIEN BOZON / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Un sexagénaire décède en Corrèze, 31 départements placés en vigilance orange levée

Les violents orages qui se sont abattus mercredi sur plusieurs départements de Nouvelle-Aquitaine ont fait de nombreux dégâts et une victime. Dans le département de la Corrèze, placé en vigilance orange dans la matinée, un cycliste de 64 ans originaire de Loire-Atlantique est décédé à Objat d’un « arrêt cardio-respiratoire » après avoir été blessé par la chute d’un arbre, ont indiqué les pompiers.
En Charente, également en vigilance orange, de violents orages de grêle, ont provoqué d’importants dégâts matériels, notamment dans les secteurs de La Rochefoucauld et de Chabanais, a indiqué la préfecture dans un communiqué en début de soirée.

Les nouvelles accusations de Jonathann Daval sont-elles crédibles?

Devant le juge d’instruction, mercredi dernier, Jonathan Daval qui avait reconnu avoir tué sa femme, Alexia, est revenu sur ses aveux. Désormais, il accuse son beau-frère, Grégory, du meurtre de son épouse, âgée de 29 ans. Les faits, a-t-il expliqué au magistrat, ont eu lieu au domicile des parents de la jeune femme, dans la nuit du 27 au 28 octobre 2017. Le couple y dînait en compagnie de la sœur d’Alexia, Stéphanie, et de son mari, Grégory. Selon sa version, Grégory aurait étranglé son épouse qui faisait une crise d’hystérie. La famille aurait ensuite scellé un « pacte secret » afin d’étouffer l’affaire.
Pour les enquêteurs, le changement de stratégie de défense de Jonathan Daval est « très surprenant ». « Il a le droit de dire ce qu’il veut pour se défendre. Mais ses propos ne sont pas très crédibles », a affirmé à 20 Minutes une source proche du dossier.

La SNCF dément des insultes, seulement des «échanges un peu vifs» avec Omar Sy

« La SNCF regrette vivement que les échanges un peu vifs survenus cet après-midi en Gare de Paris Lyon entre Omar Sy et un de ses agents fassent l’objet d’un traitement médiatique fondé sur l’exagération des faits et sur des propos qu’Omar Sy n’a jamais tenus comme l’a confirmé l’agent SNCF auprès de sa hiérarchie », a affirmé l’entreprise ferroviaire dans un communiqué.
Le magazine Closer avait auparavant affirmé que l’acteur, qui a notamment joué dans le film « Intouchables » et fait régulièrement partie du classement des personnalités préférées des Français, avait insulté un agent de la SNCF au moment d’embarquer à bord de son train. Cette information, relayée par d’autres médias, a ensuite été amplement commentée sur les réseaux sociaux.