Enchères: Le fusil des chasses impériales de Napoléon Ier vendu 80.000 euros

VENTE Une cuillère à soupe ayant appartenu à Napoléon a également été vendue un peu plus de 8.000 euros…

20 Minutes avec agences

— 

«Napoléon Bonaparte sur le trône impérial» (tableau peint par Ingres en 1806)
«Napoléon Bonaparte sur le trône impérial» (tableau peint par Ingres en 1806) — GOLDNER/E.R.L./SEGUIN/SIPA

Le fusil des chasses royales du roi Louis XVI, devenu le fusil des chasses impériales de Napoléon Ier, a été vendu aux enchères 80.000 euros, ce dimanche à Fontainebleau (Seine-et-Marne), a indiqué la maison de ventes Osenat.

Le fusil, qui a conservé sur le canon un attribut de la royauté, la fleur de lys, provient de l’ancienne collection d’Henri Le Page, arquebusier du roi. Son système de visée est en argent et sa crosse en noyer ornée d’un « N » sous couronne impériale et rubans.

Plusieurs objets napoléoniens

Une cuillère à soupe en argent provenant d’un nécessaire de Napoléon à Sainte-Hélène est également partie pour la somme de 8.375 euros. Gravée des grandes armes de l’empereur, elle était présentée dans un écrin recouvert de maroquin avec une étiquette signée de son frère Joseph Bonaparte, qui l’avait donnée à un neveu.

Enfin, plusieurs autres objets napoléoniens ont été vendus. Parmi eux, un herbier de 18 pages aux grandes armes impériales (70.000 euros), un buste de l’impératrice Joséphine en costume de cour (32.500 euros), et une assiette provenant du service de l’impératrice à l’Elysée (18.750 euros).

>> A lire aussi : Lyon: Le chapeau de Napoléon vendu aux enchères à 350.000 euros

>> A lire aussi : Ajaccio: Un ouvrage rarissime sur l’égyptologie et des lettres inédites de Napoléon retrouvés au hasard dans une bibliothèque