Caen va facturer 120 euros aux personnes ivres leur transport à l'hôpital

FAITS DIVERS L'an dernier, 149 personnes ont été interpellées à Caen en état d'ivresse sur la voie publique et transportées à l'hôpital par les services de la police municipale. Cela a généré un coût de 6.258 euros pour la ville, hors frais de carburant...

20 Minutes avec AFP

— 

L'entrée des urgences d'un hôpital français (image d'illustration).
L'entrée des urgences d'un hôpital français (image d'illustration). — LOIC VENANCE / AFP

Une somme dissuasive. La ville de Caen va faire payer 120 euros aux personnes en état d'ivresse prises en charge par la police municipale afin d'assurer le coût de leur transport à l' hôpital, a-t-on appris mercredi auprès de la municipalité.

Une amende d'un montant maximum de 150 euros

«En 2017 à Caen, 149 personnes ont été interpellées en état d'ivresse sur la voie publique et transportées à la clinique de la Miséricorde par les services de la police municipale. Cela a généré un coût de 6.258 euros pour la ville, hors frais de carburant», peut-on lire sur la délibération approuvée lundi par le conseil municipal de la ville normande.

La mesure prendra effet «début juillet», a indiqué la mairie. Les contrevenants sont également passibles d'une amende d'un montant maximum de 150 euros. Le texte rappelle que d'autres villes telles que Saint-Malo, Pau ou Castres ont d'ores et déjà voté une telle «contribution». Orléans avait été la première ville à appliquer cette facturation le 1er janvier 2015. Cette décision a été jugée conforme à la loi par la cour administrative d'appel de Nantes au printemps 2017.