Simone Veil au Panthéon: Mémoire de la Shoah, Jean Ferrat, tapis bleu... Un hommage riche en symboles

HOMMAGE L'ancienne ministre, rescapée des camps, entrera au Panthéon en compagnie de son mari dimanche...

T.L.G.

— 

Simone Veil au Parlement européen en 1984.
Simone Veil au Parlement européen en 1984. — MARCEL MOCHET / AFP
  • Simone Veil entrera dimanche avec son mari Antoine au Panthéon.
  • Le parcours rendra hommage aux combats de l'ancienne présidente du Parlement européen.
  • 20 Minutes revient sur les symboles de cette cérémonie avec Jocelyne Sauvard, auteur de Simone Veil, la force de la conviction.

Un hommage plein de symboles. Simone Veil, décédée le 30 juin 2017, entrera dimanche avec son mari Antoine au Panthéon. Un an après son discours dans la cour des Invalides, Emmanuel Macron prendra la parole pour saluer la mémoire de l'ancienne ministre et présidente du Parlement européen devant un millier d’invités. 20 Minutes revient sur les symboles de cette cérémonie avec Jocelyne Sauvard, auteur de Simone Veil, la force de la conviction.

Son combat pour la mémoire de la Shoah

Les cercueils des époux Veil seront exposés vendredi et samedi au Mémorial de la Shoah, dans le 4e arrondissement de Paris. « Bien sûr, la Shoah a été pour elle une tragédie. Elle y perdra notamment sa mère à Bergen-Belsen et verra de nombreuses personnes mourir sous ses yeux », explique Jocelyne Sauvard. « En rentrant en France, elle s’est sentie isolée, elle n’en a pas parlé tout de suite, a attendu d’avoir des responsabilités politiques, car c’était trop douloureux, les gens ne voulaient pas en entendre parler. Son désir le plus cher a ensuite été de faire témoigner les victimes, les témoins, pour la mémoire de ceux qui ne sont jamais revenus ».

Au crépuscule de sa vie, débarrassée de toute fonction politique, elle avait choisi de consacrer l’essentiel de son énergie à la Fondation pour la mémoire de la Shoah créée en 2000. La chanson Nuit et brouillard, de Jean Ferrat, sur la déportation des juifs et des opposants au nazisme, sera également jouée dimanche.

La défense de la construction européenne

Plusieurs éléments symboliseront l’autre combat de Simone Veil : la construction européenne. Dimanche matin, le cortège funèbre, escorté par des motards de la Garde républicaine, traversera la Seine et le Quartier latin. Puis, portés à l’épaule, les cercueils remonteront jusqu’au Panthéon sur une moquette bleu, « couleur de la paix, de l’ONU et bien sûr de l’Europe », précise l’Elysée. Il s’arrêtera à trois reprises pour des chants, dont celui des Déportés. « Si je m’engage aussi pleinement sur la question de l’Europe, c’est pour tirer la leçon de mon passé et en pensant à l’avenir de la France », déclarait Simone Veil en 1979. Elle acceptera d’ailleurs d’être tête de liste de l’UDF pour les premières élections européennes au suffrage universel. « Après toutes les horreurs vécues, elle a choisi la réconciliation entre les peuples. A 21 ans, elle part vivre avec son mari, muté en Allemagne. Le souvenir de la guerre était tellement douloureux qu’elle a tout fait pour éviter ce retour à la haine », avance la biographe. « Au sortir de la guerre, nous avions la conviction qu’il fallait se réconcilier absolument avec les Allemands et que si nous ne le faisions pas, il y aurait une troisième guerre mondiale », expliquait Simon Veil bien des années plus tard.

Au Panthéon avec son mari Antoine

Après la prise de parole d’Emmanuel Macron sur le parvis du Panthéon en fin de matinée, les deux cercueils seront transportés jusque dans la nef du Panthéon. « Elle avait prévenu qu’elle ne voulait pas être séparée de son mari. « Il a eu un rôle très important dans ses combats, lui-même était féru de politique. Il était un soutien indispensable notamment lors de la loi sur l’IVG, ou les débats étaient très durs pour elle, lorsqu’elle subissait les insultes obscènes ou antisémites ».

Simone Veil sera la cinquième femme à entrer au Panthéon. « En 1992, elle s’agaçait qu’il n’y ait aucune femme au Panthéon. C’est nier ce qu’elles ont apporté dans le passé, ne pas reconnaître ce qu’elles font aujourd’hui, et ce qu’elles feront à l’avenir. Elle trouvait ça vraiment injuste ».

Le public présent rendra hommage au couple Veil à partir de 16 heures. Ils seront alors descendus, en présence de la famille, dans la crypte où ils reposeront à proximité, notamment, du héros de la Résistance, Jean Moulin, ainsi que Jean Monnet, le « père de l’Europe ».

>> A lire aussi : Simone Veil au Panthéon: «Son entrée correspond à une émotion et à une volonté politique»

>> A lire aussi : Panthéonisation de Simone Veil: «Elle incarne une soif de liberté»

>> A lire aussi : Panthéonisation de Simone Veil: «Elle incarne une soif de liberté»