SNCF: Le taux de cheminots en grève passe sous les 9%

CONFLIT Les cheminots bouclent mercredi et jeudi la dix-huitième et dernière séquence de grève lancée par l’intersyndicale début avril…

20 Minutes avec AFP

— 

Un TER gare de Lyon Part-Dieu.
Un TER gare de Lyon Part-Dieu. — KONRAD K./SIPA

Après plus de trente jours de grève depuis début avril, les rangs des grévistes s’éclaircissent à la SNCF. Le taux de cheminots en grève atteignait 8,43 % en milieu de matinée ce mercredi, passant sous la barre des 9 % pour la première fois depuis le début du conflit contre la réforme de la compagnie ferroviaire. Parmi les agents indispensables à la circulation des trains, la mobilisation était également au plus bas avec 32,1 % de grévistes chez les conducteurs, 28,5 % parmi les contrôleurs et 11,3 % pour les aiguilleurs, précise le groupe dans un communiqué.

Les cheminots bouclent mercredi et jeudi la dix-huitième et dernière séquence de grève lancée par l’intersyndicale CGT, Unsa et CFDT, à raison de deux jours sur cinq.

Désunion des syndicats

Premier syndicat à la SNCF, la CGT-Cheminots a décidé de poursuivre le conflit de manière épisodique cet été, notamment les 6 et 7 juillet, en compagnie de SUD-Rail (3e syndicat) qui s’était inscrit dans un mouvement reconductible. L’Unsa-ferroviaire sortira de la grève vendredi matin. La CFDT-Cheminots a décidé de « suspendre » sa participation au mouvement « pendant toute la période estivale ».

La réforme ferroviaire ayant été votée au Parlement, les syndicats veulent désormais peser sur les futures négociations sociales au sein de la SNCF et au niveau de la branche professionnelle du rail.

>> A lire aussi : Grève à la SNCF. «Les problèmes ne sont pas réglés», estime le patron de la CGT Philippe Martinez

>> A lire aussi : Grève à la SNCF. Malgré le bac, l'intersyndicale maintient la pression

>> A lire aussi : Grève à la SNCF. Est-ce que le mouvement se terminera vraiment à la fin juin?