Toulouse: Des parents ont du mal à digérer les repas froids servis à la cantine

EDUCATION Au cours du mois de juin, des repas froids sont servis une à deux fois par semaine aux enfants dans les cantines scolaires de Toulouse. Et c’est loin de faire l’unanimité…

Beatrice Colin

— 

Toulouse, le 18 décembre 2012. Cantine du groupe scolaire Jean Jaurés pour les primaires.
Toulouse, le 18 décembre 2012. Cantine du groupe scolaire Jean Jaurés pour les primaires. — Fred.Scheiber

Omelette, haricots verts ou encore choux-fleurs. Ces aliments proposés habituellement chauds aux enfants qui fréquentent les cantines toulousaines, sont servis depuis quelques jours froids. Et c’est loin de faire l’unanimité.

Des mécontentements que Christine Chabanette a relayés sur le blog «Qualité cantines Toulouse» qu’elle a créé il y a quelques années pour aborder le contenu des assiettes des petits Toulousains.

Un raté lors de la décongélation d’une salade de haricots verts

« Pour améliorer les conditions de travail des personnels des cantines, et éviter l’usage des fours lors des fortes chaleurs, nous avons appris qu’un à deux jours par semaine les repas seraient froids du 1er juin au 6 juillet, sans qu’on en soit informés officiellement. C’est globalement mal perçu, il est arrivé que des plats soient servis encore congelés », indique cette mère d’élève.

Parmi les témoignages recueillis, une maman explique avoir retiré son enfant de la cantine à cause du menu proposé et insiste « ce n’est pas forcément le froid qui gène mais le contenu des plats ». A la mairie, on admet qu’il y a eu un raté lors de la décongélation d’une salade de haricots verts.

Une expérimentation selon la mairie

« Toutes ces remontées sont prises en compte. Cela reste une expérimentation menée à la demande de la direction de l’Education pour améliorer les conditions de prise de repas des enfants et les conditions de travail du personnel. Ces repas ont été validés par une diététicienne et sont à l’étude depuis quatre mois », relève Martine Susset, conseillère municipale déléguée à la restauration scolaire.

L’élue assure qu’un bilan sera réalisé pour voir si l’expérience sera réitérée l’an prochain.