C’est l’heure du BIM: Migrants ballottés, Macron chanoine et match des coiffeurs

ACTUALITES « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin dans votre Bulletin d’information matinal (BIM)…

M.C.

— 

Le bateau Lifeline est coincé en Méditerranée alors que l'Italie lui refuse l'entrée dans ses ports et que la France ne semble pas prête à accueillir les 234 migrants à bord.
Le bateau Lifeline est coincé en Méditerranée alors que l'Italie lui refuse l'entrée dans ses ports et que la France ne semble pas prête à accueillir les 234 migrants à bord. — AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Méditerranée : 108 migrants autorisés à accoster en Sicile, incertitude pour les 234 à bord du « Lifeline »

Une demi-solution. Un cargo danois transportant 108 migrants, secourus vendredi au large de la Libye, a finalement été autorisé dans la nuit de lundi à mardi à accoster en Sicile, mais l’incertitude régnait toujours sur le sort de 234 autres migrants à bord du Lifeline, un navire affrété par une ONG.

>> A lire aussi : Jean-Guy Talamoni «disposé à porter secours» aux migrants du «Lifeline»

Vatican : Ce qu’il faut savoir de la rencontre entre Emmanuel Macron avec le Pape mardi

Il y a plus de dix ans qu’un président français ne s’était plié à cette tradition. C’est au tour d’Emmanuel Macron de se rendre mardi à Rome chercher son titre de « premier et unique chanoine d’honneur » de la cathédrale du pape. Cette pratique remontant au XVIIe siècle donne quelques sueurs froides à l’Elysée. Nicolas Sarkozy fut le dernier chef d’Etat, en décembre 2007, à s’y plier dans l’immense basilique majeure de Saint-Jean-de-Latran.

>> A lire aussi : Quel rapport le président entretient-il avec la religion?

Coupe du monde 2018: Ce match face au Danemark est un beaucoup plus intéressant qu’il n’en a l’air (si si)

C’est un match dont on pourrait se dire qu’on n’en attend pas grand-chose. On aurait tort. Didier Deschamps devrait faire beaucoup tourner face au Danemark, certes, mais l’équipe de France a montré trop peu de chose lors de ses deux premières rencontres pour que celui-là ne serve qu’à conserver la première place du groupe. Les choix du sélectionneur, révélés au moins en grande partie dimanche soir, recèlent également bien des curiosités. Alors, à quoi va bien pouvoir servir ce « match des coiffeurs » ? Et beh à pas mal de choses, mine de rien.