Les infos immanquables du jour: Drapeau breton, cancer et pétition contre une épreuve du bac

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce lundi 25 juin...

Armelle Le Goff

— 

Un festivalier et son drapeau breton à Solidays 2016
Un festivalier et son drapeau breton à Solidays 2016 — Paidimou/instagram

Que vous soyez fan de chocolat ou plutôt de glace au chocolat, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus lu du jour : Bac: Une pétition contre une épreuve jugée trop difficile fait fureur

L’épreuve de mathématique de candidats au baccalauréat scientifique était-elle trop difficile ? Certains le pensent. Au moins 68.000 personnes (à l’heure où nous publions ces lignes) ont signé une pétition pour demander une harmonisation de la notation pour ne pas trop pénaliser certains. C’est ce qu’a repéré ce lundi Le Monde.

La pétition a été mise en ligne vendredi, c’est-à-dire dès la fin de l’épreuve en question, par « Superman du bac de maths ». Ce dernier motive sa pétition ainsi : « Les candidats, dont la très grande majorité est restée de glace face au sujet, restent dans l’incompréhension face à un examen qui est censé amener les élèves à composer sur le programme enseigné et travaillé tout au long de l’année et non sur des notions abstraites relevant du hors programme et de capacités de raisonnement auxquelles nous n’avons pas suffisamment été entraînés. ». Un article à lire là. 

 

L’article le plus partagé du jour : Prévention: «Quatre cancers sur dix sont dus au mode de vie et peuvent être évités»

Et s’il était possible de tenir en partie le cancer à distance ? Selon un article du Centre international de recherche sur le cancer (Circ) sur les cancers attribuables au mode de vie et à l’environnement en France publié ce lundi, quatre cancers sur dix seraient évitables. L’étude, à retrouver dans le bulletin épidémiologique hebdomadaire de Santé publique France à paraître ce 26 juin, rappelle l’importance de « limiter son exposition à ces facteurs de risques classés cancérogènes certains ou probables », indique Isabelle Soerjomataram, membre du Circ et coauteure de cette étude. Une interview à retrouver ici. 

 

L’article le plus à lire du jour : Brandi dans le monde entier, le drapeau breton attend toujours son emoji

Dans les stades de la Coupe du monde en Russie, sur le bord des routes du Tour de France ou dans les festivals. Impossible de le louper. A chaque événement drainant du public, le Gwenn Ha Du est de sortie, tantôt accroché aux épaules, tantôt brandi sur un mât de fortune. Sur la Toile en revanche, point de drapeau breton à l’horizon. Pour réparer cette « injustice » et demander la création d’un emoji aux couleurs de la Bretagne, une pétition en ligne, baptisée #emojibzh, vient d’être lancée avec l’objectif de recueillir 20.000 signatures. On vous explique out par là.