Limitation de vitesse à 80 km/h: Quels seront les véritables changements à Lyon et dans le Rhône?

SECURITE ROUTIERE Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes, Stéphane Bouillon, vient de présenter la situation dans le Rhône, concernant la mise en place dimanche de la limitation de vitesse à 80 km/h…

Jérémy Laugier

— 

Photo d'illustration d'un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h.
Photo d'illustration d'un panneau de limitation de vitesse à 80 km/h. — Nicolas TUCAT / AFP
  • Dans le Rhône, 6.000 km de route actuellement limités à 90 km/h vont basculer à 80 km/h à partir du dimanche 1er juillet.
  • « 20 Minutes » vous présente les principaux axes concernés par cette mesure, après l’intervention du préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes lundi.

Stéphane Bouillon a su manier l’ironie lundi en qualifiant la problématique de la limitation de vitesse à 80 km/h comme « le sujet le plus populaire du moment ». Le préfet de la région Auvergne-Rhône-Alpes et du Rhône a vite tenu à rappeler que cette mesure était selon lui « indispensable ».

« On dénombre dans le Rhône, 25 morts et 1.300 blessés sur la route depuis le 1er janvier, indique-t-il. Je suis d’ailleurs surpris de voir des maires protester alors que beaucoup d’entre eux ont baissé la vitesse à 30 km/h et ont fait installer des ralentisseurs dans leur commune. » Mais en fait, comment va exactement se mettre en place ce passage de 90 km/h à 80 km/h dans le Rhône dès le 1er juillet ?

Quelles routes seront concernées dans le Rhône ?

Comme partout en France, les routes à double sens, sans séparateur central et en dehors des routes à trois voies ou plus sont visées. Si elles ne concernent que 8 % des accidents au total dans le Rhône, ces routes bidirectionnelles hors agglomération représentent 30 % des accidents mortels. Dans le Rhône, cette mesure concerne près de 6.000 km de voirie, dont seulement une cinquantaine de kilomètres sur le territoire de la métropole de Lyon.

Les voies rapides de l’agglomération, à savoir la rocade est et le boulevard urbain sud, resteront notamment limitées à 90 km/h. De plus, 70 sections (environ 40 km), qui correspondent en général à des créneaux de dépassement, conserveront la limitation de vitesse actuelle. Finalement, les axes les plus proches de Lyon impactés par cette mesure sont la D306 (vers Saint-Bonnet-de-Mure et Saint-Laurent-de-Mure), la D307 (Saint-Fons, Feyzin), la D342 (Brignais, Francheville) et la D433 (Fontaines-sur-Saône, Caluire).

Faut-il s’attendre à plus de radars et de contrôles ?

« Il n’y aura pas de nouveaux radars, les radars actuels seront simplement paramétrés à distance le 1er juillet », assure Stéphane Bouillon, qui annonce le remplacement d’une quinzaine de panneaux dans le département. Leur coût (très loin des 6 à 12 millions d’euros à l’échelle nationale pour environ 11.000 panneaux) sera « pris en charge par l’Etat l’an prochain », précise le préfet du Rhône. Pour lui, il n’y aura par ailleurs « ni acharnement, ni tolérance » au niveau des contrôles.

A ses côtés lundi, Frédéric Agostini, chef de l’escadron départemental de sécurité routière, insiste : « Il n’y aura ni plus ni moins de contrôles ». Tout en rappelant que dans cinq jours, « la règle générale » à se mettre en tête va bien être cette limitation de vitesse à 80 et non plus à 90 km/h. Tant pis pour la popularité.