Appel à témoignages: Jusqu’où êtes vous allés pour organiser un EVG ou un EVJF?

VOUS TEMOIGNEZ  Les choix sont quasi illimités, et le budget augmente en conséquence…

Nicolas Raffin

— 

Amsterdam et son quartier rouge sont particulièrement prises des EVG.
Amsterdam et son quartier rouge sont particulièrement prises des EVG. — Os Rupias / Flickr.com

Pratique confidentielle jusqu’aux années 2000, l’EVG (enterrement de vie de garçon) et l’EVJF (enterrement de vie de jeune fille) sont désormais très répandus en France. Une étude de l’Ined estime que les futurs mariés de moins de 30 ans sont plus de 70 % à se soumettre à ce « rituel »… qui est devenu un business très lucratif.

A l’occasion de la sortie du film Budapest (le 27 juin), inspiré d’une vraie société organisant des EVG, 20 Minutes fait appel à vos souvenirs. Avez-vous déjà organisé ou participé à un EVG ou un EVJF qui nécessitait un gros budget ? Combien avez-vous dépensé en tout pour cet événement ? Êtes-vous parti à l’étranger, avez-vous fait des activités extraordinaires ? Pourquoi vouliez-vous faire un EVG/EVJF aussi important ? En êtes-vous satisfait ?

Vous pouvez raconter votre expérience dans les commentaires ou en envoyant un mail à contribution@20minutes.fr. Vos témoignages nourriront un futur article.