VIDEO. Comment le milliardaire François Pinault œuvre pour faire rayonner la Bretagne

LOBBY BRETON Une grande exposition de la Fondation Pinault s’ouvre samedi à Rennes...

Jérôme Gicquel

— 

Le Breton François Pinault possède l'une des collections d'art contemporain les plus importantes au monde.
Le Breton François Pinault possède l'une des collections d'art contemporain les plus importantes au monde. — ROMUALD MEIGNEUX/SIPA

Cela s’annonce déjà comme l’événement de l’été à Rennes et en Bretagne. A partir de samedi, plusieurs dizaines d’œuvres de la collection d’art contemporain de François Pinault, l’une des plus importantes au monde, seront présentées au Couvent des Jacobins et au musée des Beaux-Arts dans le cadre de l’exposition « Debout ! ».

Certaines sont déjà connues comme Boy with frog, la sculpture d’un petit garçon nu brandissant une grenouille de Charles Ray, ou Him de Maurizio Cattelan, une statue controversée représentant Adolf Hitler agenouillé dans une position de prière. D’autres encore inédites ou d’artistes en devenir comme les peintres Vincent Gicquel ou Lucas Arruda.

Un « hommage » rendu à la région

Pour Rennes, qui cherche depuis quelques années à élargir sa clientèle internationale, l’événement tombe à point nommé. La tenue d’une exposition de la Fondation Pinault, c’est l’assurance de dizaines de milliers de visiteurs cet été dans la ville. « Cela fait dix ans que nous rêvons d’accueillir des œuvres de François Pinault. C’est en visitant le Couvent des Jacobins restauré l’an dernier qu’il a eu un coup de cœur », assure-t-on à la ville de Rennes.

Directeur général de la fondation, Jean-Jacques Aillagon y voit surtout « un hommage » de l’homme d’affaires à sa région. « François Pinault est breton dans toutes les fibres de son être. C’est là qu’il est né, qu’il a grandi, qu’il a développé ses premières affaires. C’est aussi là qu’il a commencé à collectionner en achetant une toile de Paul Sérusier », indique l’ancien ministre de la Culture.

Une villa pour se ressourcer à Dinard

Troisième fortune française selon le dernier classement de Forbes, François Pinault n’a en effet jamais perdu de vue la Bretagne, pour laquelle il a su et sait toujours se montrer très généreux. « Il rend à la Bretagne tout ce que cette région de caractère lui a donné », souligne Jean-Jacques Aillagon.

Né dans la petite commune des Champs-Géraux dans les Côtes-d’Armor, l’ancien négociant en bois devenu milliardaire profite de sa fortune pour partager sa passion pour l’art contemporain avec les Bretons. En 2009 et 2013, Dinard avait accueilli deux expositions de sa fondation. C’est dans la station balnéaire de la Côte d’Emeraude que François Pinault a désormais ses attaches, dans la somptueuse villa Greystones acquise en 2011. Le musée des Beaux-Arts de Rennes avait également profité de la générosité de l’homme d’affaires en accueillant l’œuvre la Nona Ora de Maurizio Cattelan.

Propriétaire du Stade Rennais depuis 1998

Mais Rennes, c’est aussi et surtout le Stade Rennais pour la famille Pinault. Propriétaire du club depuis 1998 via sa holding Artémis, François Pinault a toujours montré un engagement sans faille pour le club de la capitale bretonne, malgré des années de disette sportive.

En marge de la visite de l’exposition, l’homme d’affaires a d’ailleurs rappelé son attachement au club. « Je veux dire et redire que, moi et François-Henri, nous sommes au Stade Rennais pour longtemps. Il n’est donc pas question de vendre le club à des investisseurs chinois comme j’ai pu l’entendre. Je suis très attaché au Stade Rennais, à Rennes et à la Bretagne », a-t-il indiqué à nos confrères de Ouest-France.