Plus de deux tiers des Français se disent satisfaits des services publics

SONDAGE Parmi les principales raisons mises en avant : la sécurité de l’emploi, l’efficacité et le soutien contre la désertification des territoires…

L.Br.

— 

La tour escalier Keith Haring de l'hôpital Necker à Paris.
La tour escalier Keith Haring de l'hôpital Necker à Paris. — Jacques Witt / Sipa/SIPA

Mal aimé, le service public ? Au contraire ! Un sondage publié par France inter à l’occasion de la journée internationale des services publics, révèle que 65 % des Français apprécient le service public. Parmi les principales raisons mises en avant : la sécurité de l’emploi, l’efficacité et le soutien contre la désertification des territoires.

Les Français sont 65 % à plébisciter le service public, malgré tous les clichés qui lui collent à la peau. C’est 20 points de plus que ce que s’imaginent les agents, indique France inter. Malgré les récents conflits sociaux, cette image positive n’a pas été entamée. L’an dernier, les Français étaient 63 % à souligner leur satisfaction.

Cette image positive, le service public la doit à sa présence partout en France : 69 % des Français déclarent que le secteur joue un rôle déterminant dans la sauvegarde des territoires en voie de désertification et leur développement futur.

Intérêt général et vocation

Le service public attire même les vocations : malgré les difficultés de certaines professions, près de 70 % des Français déclarent avoir envisagé ou pouvoir envisager de travailler dans le secteur public et 67 % le conseilleraient encore à un jeune se lançant dans la vie active. Les avantages de la profession comme la sécurité de l’emploi (70 %) les congés et les vacances y sont pour beaucoup (35 %). Les agents du service public avancent aussi « l’intérêt général » et la « vocation ».

De nombreuses idées reçues circulent sur la fonction publique : beaucoup pensent à tort que les agents du service public sont plus âgés, moins diplômés et moins bien considérés que dans le secteur privé. Des idées fausses : l’âge moyen est de 43 ans (contre 41 dans le privé) et la moitié des agents du service public ont passé un diplôme de niveau supérieur.