Homophobie: La responsable du service des adoptions de Seine-Maritime suspendue

LGBT Pascale Lemare avait estimé que les couples homosexuels n’étaient « pas prioritaires » pour les adoptions, les qualifiants de couples « atypiques »…

R. G.-V. avec AFP

— 

Les couples homosexuels peuvent adopter depuis la loi de 2013 sur le Mariage pour tous.
Les couples homosexuels peuvent adopter depuis la loi de 2013 sur le Mariage pour tous. — PATRICK HERTZOG / AFP

Ses déclarations avaient créé la polémique, lundi. Ce mercredi elle est relevée de ses fonctions « à titre conservatoire » : Pascale Lemare, responsable des adoptions du département de Seine-Maritime, avait tenu propos où elle assumait une politique discriminatoire sur les couples homosexuels qui entament une démarche d’adoption. La nouvelle a été annoncée par le Conseil départemental dans un communiqué.

A des couples « atypiques » des enfants « atypiques » avait-elle expliqué, le plus naturellement du monde au micro de France Bleu Normandie. Ajoutant que les couples lesbiens et gays n’étaient « pas exclus mais pas prioritaires » pour les adoptions dans le département. C’est la loi de 2013 sur le mariage pour tous qui a ouvert l’adoption aux couples de même sexe.

Condamnation

Le président du Conseil départemental avait condamné ces propos. Des associations de familles homoparentales étaient aussi montées au créneau. Mardi soir, Jacques Toubon, Défenseur des droits, invité à la cérémonie des Out d’or à Paris, avait cité ce cas comme un exemple de discrimination institutionnelle contre lesquelles il fallait lutter.