Sécurité routière: Le nombre de morts en métropole a baissé de 8,4% en mai

SECURITE ROUTIERE Ces chiffres confirment la tendance à la baisse de la mortalité routière en France, amorcée en 2017 après trois années consécutives de hausse...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration prévention routière.
Illustration prévention routière. — M.Libert / 20 Minutes

Le nombre de morts sur les routes de France métropolitaine a fortement baissé (-8,4%) en mai avec 272 tués, soit 25 de moins que lors du même mois l'an dernier, a annoncé lundi la Sécurité routière.

Ces chiffres, qui confirment la tendance à la baisse de la mortalité routière en France, amorcée en 2017 après trois années consécutives de hausse, sont publiés au lendemain de la publication du décret de limitation de la vitesse à 80 km/h sur 400.000 km de routes secondaires à partir du 1er juillet.

Cette mesure pourrait permettre de sauver quelque 400 vies par an selon le Premier ministre Édouard Philippe, qui s'est montré inflexible sur le sujet face à la fronde menée contre elle par des associations d'automobilistes, motards et élus divers.

La mortalité des jeunes adultes a baissé de 13%

En mai, «les autres indicateurs de l'accidentalité routière du mois sont également en baisse» en métropole par rapport à mai 2017, détaille la Sécurité routière dans un communiqué: 4.198 accidents corporels contre 5.112 (-3,8%), 6.250 blessés contre 6.367 (-1,8%), 2.116 hospitalisations de plus de 24h contre 2.494 (-15,2%).

La mortalité a en revanche augmenté sur les routes d'Outre-mer, avec 20 décès, soit 4 de plus qu'en mai 2017. Les autres indicateurs y sont aussi en hausse, à l'exception du nombre de blessés hospitalisés.

En métropole, sur les douze derniers mois (de juin 2017 à mai 2018), 3.378 personnes ont été tuées, 112 de moins que sur la période juin 2016-mai 2017, soit une baisse de 3,2%. Par rapport à la situation d'il y a un an, la mortalité a fortement baissé chez les piétons (-14%), plus modérément chez les cyclistes (-3%), motocyclistes (-3%) et automobilistes (-1%), elle reste en hausse (+13%) chez les cyclomotoristes (conducteurs de petites cylindrées).

La mortalité des jeunes adultes a baissé de 13%, celle des seniors âgés de 65 ans et plus de 5%. En 2017, 3.684 personnes avaient trouvé la mort sur les routes de France, soit une baisse de 1,4% par rapport à 2016.