Emmanuel Macron a pris l'avion présidentiel pour faire 110 kilomètres

TRANSPORT Pour faire le trajet de La-Roche-sur-Yon à Rochefort, Emmanuel Macron a pris le Falcon...

Lucie Bras

— 

Emmanuel Macron dans le Falcon présidentiel, le 22 décembre 2017.
Emmanuel Macron dans le Falcon présidentiel, le 22 décembre 2017. — ludovic MARIN / AFP

Emmanuel Macron a utilisé l’avion présidentiel pour faire un trajet de 110 kilomètres. L’Elysée assure que c’était « la solution la plus économique ». De La Roche-sur-Yon à Rochefort, il y a 107 kilomètres. C’est pour faire ce trajet au plus vite qu’Emmanuel Macron est monté à bord du Falcon de l’Elysée, révèle BFMTV.

En déplacement en France, il était arrivé de Montpellier mercredi à La-Roche-sur-Yon, où il était attendu pour rendre hommage à Georges Clemenceau. Ce déplacement a été organisé dans le cadre des célébrations du centenaire de la fin de la Première Guerre mondiale, qui culmineront le 11 novembre avec l’accueil à Paris des dirigeants des pays impliqués dans le conflit.

Un impératif de temps et de sécurité

Sur place, il a rencontré son ami Philippe de Villiers, l’ancien président du Conseil général de Vendée. Le président s’est également entretenu aux Herbiers avec des entrepreneurs de Vendée, un département à l’économie florissante et au chômage très faible.

Le lendemain, jeudi, Emmanuel Macron a poursuivi son déplacement dans la région. Il a prévu de se rendre à Rochefort, situé à une centaine de kilomètres de là, pour visiter la maison de l’écrivain Pierre Loti et assister à une cérémonie militaire. Mais pour faire cette distance, le président a pris l’avion présidentiel.

« D’autres solutions auraient-elles pu être imaginées par les services de l’Elysée pour un trajet de 110 km ? », questionne BFM TV. Non, répond l’Elysée. « C’est la solution la plus économique, qui permet de se poser en sécurité, qui permet l’extraction rapide du président et de mieux gérer les heures de vol de l’équipage », affirme l’entourage d’Emmanuel Macron. « Le président n’est pas une personnalité comme tout le monde. Il y a un impératif de sécurité et un impératif de temps. »

>> A lire aussi : «Il avait déjà fait la danse du ventre avec Sarkozy!»... D'où vient l'idylle entre Philippe de Villiers et Emmanuel Macron?

>> A lire aussi : «Pognon de dingue». Pourquoi l'Elysée a-t-il fait fuiter cette vidéo d'Emmanuel Macron?