Les infos immanquables du jour: Les maillots et la Coupe du monde, le «cold case» de l'A10 et les boues rouges

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce jeudi 14 juin... 

Armelle Le Goff

— 

Les Bleus à l'entraînement en Russie, le 11 juin 2018
Les Bleus à l'entraînement en Russie, le 11 juin 2018 — CHINE NOUVELLE/SIPA

Que vous soyez fans de foot ou pas, c’est l’heure des immanquables.

L’article le plus lu du jour : Coupe du monde 2018: Couleurs, textures, branchitude... Les maillots des footballeurs sont-ils stylés cette année?

Prêt pour un mois de passements de jambes, de sensations fortes et de franches rigolades entre amis ? Mais aussi, d’hystérie collective, d’actions manquées, de simulations plus ou moins bien élaborées et de gueules de bois monstrueuses ? Ça tombe bien, car au cas où vous seriez passé à côté de l’info, la Coupe du monde a commencé ce jeudi en Russie. Pendant un mois, vous entendrez parler de hors-jeu, de penalty, de coup franc, de têtes, de mains, de pieds… Bref, de foot quoi. Mais peut-être aussi de style. Nos conseils par ici. 

 

L’article le plus partagé du jour : «La petite martyre de l'A10»: Trente ans après, un cold case en passe d'être résolu

La fin d’un « cold case » vieux de plus de trente ans. Le 11 août 1987, des agents d’entretien de l’autoroute A10 découvrent dans un fossé à Suèvres (Loir-et-Cher) le corps d’une petite fille recouverte d’une épaisse couverture. L’enfant semble ne pas avoir plus de 5 ans et porte sur le corps d’innombrables traces de coups et de brûlures. Rapidement, la piste des violences habituelles, probablement au sein d’un cadre familial, est privilégiée car certaines blessures remontent à plusieurs mois, des fractures non consolidées sont révélées lors de l’autopsie. Les parents ont été mis en examen ce jeudi soir. Plus d’infos  par ici et par là.

L’article le plus à lire du jour : Boues rouges: Valls a suivi l'avis de Macron, favorable aux rejets, contre celui de la ministre de l'Environnement Ségolène Royal

L’affaire avait fait grand bruit, provoquant une importante polémique. En novembre 2015, le Premier ministre de l’époque, Manuel Valls, doit prendre une décision à l’issue d’une réunion en visioconférence qui se tient entre Loïc Rocard, son conseiller, la ministre de l’Environnement de l’époque Ségolène Royal et son homologue à l’Economie, Emmanuel Macron. Retour sur cette décision par ici.