Un projet d'attentat déjoué, deux hommes arrêtés samedi en Seine-et-Marne

TERRORISME Leur projet reste mal défini à ce stade, mais des éléments laissent penser qu'ils envisageaient de s'en prendre à des homosexuels...

Vincent Vantighem

— 

Les locaux de la DGSI à Levallois-Perret.
Les locaux de la DGSI à Levallois-Perret. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA
  • Deux hommes de 24 et 21 ans ont été arrêtés samedi.
  • Ils projetaient de commettre un attentat au nom de Daesh.
  • Selon l'AFP, ils voulaient s'en prendre à des homosexuels.

Selon une source proche de l’enquête, « les contours de leur projet étaient encore mal définis ». Mais ils semblaient vouloir passer à l’acte. Deux hommes de 21 et 24 ans ont été mis en examen, mardi, pour association de malfaiteurs terroristes en vue de la préparation de crimes d’atteintes aux personnes, a appris 20 Minutes, ce mercredi, d’une source judiciaire.

La communauté homosexuelle visée ?

Soupçonnés de préparer un attentat au nom de Daesh, ces deux hommes ont été interpellés par la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), samedi, en Seine-et-Marne. Des couteaux, un dispositif de mise à feu et de la propagande du groupe djihadiste ont été retrouvés lors d’une perquisition réalisée chez eux, à la suite de l’ouverture d’une enquête préliminaire par le parquet antiterroriste, le 6 juin.

« Courant 2018, la DGSI avait détecté sur les réseaux sociaux l’activité d’un compte évoluant dans la sphère radicale islamiste. Les opérations de surveillance des services de renseignement ont repéré un possible passage à l’acte permettant ainsi leur arrestation » a indiqué le ministère de l’Intérieur dans un communiqué diffusé jeudi.

Selon l’Agence France Presse, « des éléments laissent penser que [les suspects] envisageaient de s’en prendre à des homosexuels. » Présentés mardi à un juge d’instruction, ils ont été mis en examen et placés en détention provisoire, conformément aux réquisitions du parquet, indique une source judiciaire.