Réseaux sociaux: Attention à cette fausse alerte sur de la drogue dans les écoles

FAKE OFF Des comprimés colorés, appelés « Candy », seraient vendus dans les établissements scolaires...

Mathilde Cousin

— 

Cette photo montre des comprimés d'ectasy.
Cette photo montre des comprimés d'ectasy. — Capture d'écran Facebook
  • Une alerte sur de la drogue se répand comme une traînée de poudre sur Facebook.
  • Le post prévient les parents des dangers d’une nouvelle drogue, appelée « Candy », qui serait vendue dans les écoles.
  • Il s’agit d’une intox : l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies précise « ne pas avoir eu connaissance de tels cas. »

De la drogue pour les enfants, en cours de récré ? C’est une des intox partagée massivement sur Facebook. L’auteur du post prévient les parents : une nouvelle drogue est « vendue dans les écoles ». Son nom ? « Candy ». « Cette drogue se dissout sur la langue et a un goût pour attirer les jeunes enfants et les adolescents », continue l’auteur du post.

Le post est accompagné d’une photo de quatre cachets aux couleurs vives. Deux d’entre eux ressemblent à des pièces de domino miniatures. La (fausse) alerte fonctionne : le post a été partagé près de 480.000 fois depuis octobre.

FAKE OFF

Soyez vigilants si vous croisez ce post : l’Observatoire français des drogues et des toxicomanies précise à 20 Minutes « ne pas avoir eu connaissance de tels cas. A ce jour, aucun produit dénommé « candy » ne circule sur le territoire français. » Quant à la photo, elle montre des comprimés d’ecstasy, ajoute l’Observatoire.

Cette intox circule depuis plus de dix ans sous diverses formes. En mars, France Info avait repéré une alerte sur des pilules d’ecstasy distribuées dans des écoles. Une précédente version de l’intox alertait sur la distribution de « Strawberry quick », de la méthamphétamine vendue sous l’apparence d’une fraise. Si cette drogue existe bien, elle n’a pas été distribuée en France près des écoles. Cette même rumeur semble être la traduction d’un avertissement qui circule aux Etats-Unis depuis 2007.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.