Indre-et-Loire: Privé de sortie, l'adolescent fait croire qu'il a été enlevé pour rejoindre ses amis

STRATAGEME L'adolescent de 14 ans avait assuré avoir été enlevé par quatre hommes armés...

20 Minutes avec agence

— 

Gendarmerie (illustration)
Gendarmerie (illustration) — Elisa Frisullo / 20 Minutes

L’imagination n’a pas de limites. Surtout chez les adolescents qui souhaitent faire le mur ! En témoigne l’histoire d’un jeune homme de 14 ans d’Indre-et-Loire. Il a fait croire à ses parents qu’il avait été enlevé. Mais il avait volontairement quitté le domicile familial pour voir ses amis, rapporte France Bleu Touraine.

Les faits se sont déroulés dans la nuit du lundi 11 au mardi 12 juin. L’adolescent a appelé son père en lui assurant que quatre individus armés sont entrés dans sa chambre et l’ont menacé avec un couteau avant de le forcer à monter dans un véhicule vers 23 h.

Les gendarmes alertés par les parents

Le jeune homme a ajouté avoir été libéré quelques heures plus tard dans un bois. Mais pris de panique, les parents ont décidé d’alerter les gendarmes à 2h30. Après avoir entendu l’histoire rocambolesque, les forces de l’ordre ont rapidement compris que le jeune garçon avait sans doute imaginé ce stratagème pour faire le mur.

Lorsqu’il est rentré chez lui, les militaires lui ont expliqué qu’il risquait des poursuites pénales, si une enquête pour enlèvement était ouverte sans motif réel. L’adolescent a finalement avoué qu’il était en réalité parti rejoindre des amis et qu’il avait inventé l’histoire car il était privé de sortie… Pas sûr que la punition soit levée dans les jours à venir.

>> A lire aussi : Comment reconnaître les fausses alertes enlèvement?

>> A lire aussi : Elle invente un enlèvement pour voir son amant, une cinquantaine de gendarmes mobilisés