Lyon: Sous pression des CRS, les agriculteurs lèvent leur barrage au port Edouard-Herriot

CARBURANTS Ils étaient mobilisés depuis lundi dans le cadre d'un appel national à la mobilisation lancé par la FNSEA...

20 Minutes avec AFP

— 

Des agriculteurs bloquaient depuis lundi les accès au port Edouard-Herriot à Lyon. AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK
Des agriculteurs bloquaient depuis lundi les accès au port Edouard-Herriot à Lyon. AFP PHOTO / JEAN-PHILIPPE KSIAZEK — AFP
  • Depuis dimanche soir, la FNSEA bloque une quinzaine de dépôts de carburant et de raffineries pour protester notamment contre l'importation de produits agricoles non confirmes aux normes françaises.
  • A Lyon, où les agriculteurs bloquaient les accès au port Edouard-Herriot, le barrage a été levé ce mercredi sur pression des CRS.

Ils étaient installés depuis lundi à l'entrée du site. Des agriculteurs qui bloquaient les allers et venues des camions de carburant à l'entrée du port fluvial Edouard Herriot à Lyon ont levé mercredi matin leur barrage sous pression des CRS, a-t-on appris de sources concordantes.

L'évacuation, qui a commencé vers 9h15, s'est déroulée dans le calme, selon la préfecture et Michel Joux, président de la FRSEA Auvergne-Rhône-Alpes. La vingtaine de tracteurs positionnés sur le site ont quitté les lieux.

Contre l'importation de produits non conformes aux normes françaises

Depuis dimanche soir, la Fédération nationale des syndicats d'exploitants agricoles (FNSEA) bloque une quinzaine de dépôts de carburant et de raffineries pour protester notamment contre l'importation de produits agricoles non confirmes aux normes françaises.

La FNSEA doit se réunir dans la matinée après une réunion avec le ministre de l'Agriculture dans la nuit, pour décider de la suite à donner au mouvement. «Cela ne nous arrive pas souvent de nous faire déloger par la police comme ça. Ca a l'air d'être une méthode Macron», a réagi Michel Joux.

Huile de palme, pénurie... Tout savoir sur le blocage des raffineries par les agriculteurs