Vaulx-en-Velin: Après la flambée de violences, la ville demande à être zone test de la police de sécurité du quotidien

SECURITE Les autorités étaient réunies ce mardi pour signer le plan local d’actions de prévention de la délinquance de Vaulx-en-Velin, en proie à des violences urbaines ces dernières semaines…

Elisa Frisullo

— 

A Vaulx-en-Velin, le 12 juin 2018. La ville est en proie à une flambée de violences ces dernières semaines.
A Vaulx-en-Velin, le 12 juin 2018. La ville est en proie à une flambée de violences ces dernières semaines. — E. Frisullo / 20 Minutes
  • Lors de la signature du plan local d’actions de prévention de la délinquance, la maire Hélène Geoffroy a indiqué qu’elle souhaitait que Vaulx-en-Velin bénéficie de la police de sécurité du quotidien.
  • Toutes les autorités étaient présentes dans la ville ce mardi pour montrer leur volonté d’union face à l’insécurité.
  • Plusieurs mesures sont prévues pour lutter contre les violences urbaines.

Depuis quinze jours, les policiers sont plus nombreux à arpenter les quartiers de Vaulx-en-Velin. Pour répondre et faire cesser la flambée de violences observée dans cette commune de l’est lyonnais ces dernières semaines, la ville a obtenu de l’Etat un renfort de policiers nationaux. Ce dispositif devrait être maintenu quelques semaines encore afin d’éviter un éventuel regain d’insécurité à l’approche des festivités du 14 juillet.

« Cela va mieux mais je souhaite que ces renforts soient pérennisés. Il ne faut pas croire, les habitants sont demandeurs de policiers. Cela les rassure », a indiqué la maire de la ville Hélène Geoffroy ce mardi matin, soucieuse de voir sa commune bénéficier de la police de sécurité du quotidien.

Toutes les autorités mobilisées

« Mermoz, à Lyon, et Vénissieux, font partie des quartiers tests. J’ai demandé que Vaulx-en-Velin le soit aussi. Le préfet nous soutient dans cette démarche », a ajouté l’édile, lors de la signature du nouveau plan local d’actions de prévention de la délinquance réunissant les principales autorités de la métropole.

En préparation depuis plusieurs mois, ce programme destiné à améliorer la sécurité au quotidien a été quelque peu adapté suite aux récentes rixes, fusillades et violences urbaines. « Le diagnostic était fait. Mais avec ces récents événements, ce plan a pris une dimension plus importante, cela a donné un caractère d’urgence. C’est l’accélération qui est le marqueur aujourd’hui », a assuré Hélène Geoffroy, entourée pour l’occasion du président de la métropole, du préfet du Rhône et du procureur de la République.

La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, le 12 juin 2018.
La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, le 12 juin 2018. - E. Frisullo / 20 Minutes

Plus de policiers, plus de caméras

« Il était important de montrer que l’action publique se renforce. Il n’y aurait rien eu de pire que la République ne réponde pas avec force », estime Hélène Geoffroy. « Il y a une vraie attention, une vraie mobilisation de chacun. Il y a une articulation et un œil particulier du parquet de Lyon sur ce territoire », a renchéri le procureur de la République Marc Cimamonti. « Il y a déjà des résultats », a-t-il ajouté, rappelant l’interpellation de deux frères impliqués dans une fusillade survenue au mois de mai aux abords d’une école.

Au-delà de l’union affichée par les institutions, de la réponse judiciaire promise et du renfort de policiers nationaux espéré par la mairie, des actions concrètes sont prévues dans le cadre du plan signé ce mardi en présence d’habitants et d’acteurs de la cité. Comme l’avait annoncé le 31 mai Hélène Geoffroy lors d’un conseil municipal extraordinaire, les effectifs de la police municipale doivent être doublés d’ici à fin 2019 et seront armés à partir de cet été.

Les brigades de nuit seront alors opérationnelles jusqu’à 22 heures, voire minuit, contre 19 heures actuellement. Fin 2018, 79 caméras de vidéoprotection auront également été déployées dans la ville, jusqu’alors peu équipée, dont une vingtaine en cours d’installation dans le centre.

La métropole de Lyon a annoncé également sa volonté de mieux sécuriser les abords des établissements scolaires, près desquels des échanges de tirs ont eu lieu ces dernières semaines. Des travaux doivent être menés cet été dans l’une des écoles de la ville avant, espère-t-on à Vaulx-en-Velin, la sécurisation rapide et globale des autres locaux scolaires.

>> A lire aussi : Rodéos, échanges de coups de feu près des écoles, violences urbaines, les tensions redoublent à Vaulx-en-Velin