Non, l'Etat français ne va pas remplacer deux jours fériés par des jours fériés musulman et juif

FAKE OFF Contrairement à ce qu'affirment des sites pièges à clics...

Mathilde Cousin
— 
En 2017, la fondation Terra Nova avait proposé de rendre férié Kippour et l'Aïd el-Kébir au lieu des lundis de Pâques et de Pentecôte.
En 2017, la fondation Terra Nova avait proposé de rendre férié Kippour et l'Aïd el-Kébir au lieu des lundis de Pâques et de Pentecôte. — Fred TANNEAU / AFP
  • « L'Etat français va remplacer deux jours fériés pour deux jours fériés musulman et juif », soutiennent plusieurs sites.
  • Rien n'est prévu en ce sens.
  • Ces sites citent simplement un rapport de la fondation Terra Nova, un think thank de gauche.

Bientôt une modification du calendrier des jours chômés ? « L’Etat français va remplacer deux jours fériés pour deux jours fériés musulman et juif », affirment, à tort, le site Tu sais que ainsi que plusieurs pages Facebook.

Quels jours seraient remplacés ? Il s’agirait des lundis de Pâques et de Pentecôte, selon Tu sais que. « Afin que toutes les confessions soient traitées à égalité dans le pays des droits de l’homme, le Kippour juif et l’Aïd el-Kébir musulman pourraient ainsi prendre leur place à la place des deux lundis chrétiens », ajoute le site, qui cite comme source un rapport de la fondation Terra Nova.

FAKE OFF

Aucune modification de la loi en ce sens n’est prévue : cette proposition a été effectivement formulée en février 2017 par la fondation Terra Nova, un think thank proche du parti socialiste, engagé en faveur de la social-démocratie. Mais elle n’engage que la fondation.

Dans ce rapport intitulé « l'émancipation de l'islam de France », les deux auteurs consacrent un chapitre au « traitement à égalité et mise à niveau ». C’est dans ce chapitre que les auteurs proposent d’intégrer Kippour et l’Aïd-el-Kébir dans le compte des jours fériés, en supprimant les deux lundis de Pentecôte et de Pâques. Ces deux derniers jours ne « correspondent à aucune solennité particulière », selon les auteurs.

Traiter les confessions à égalité

Pour la fondation, intégrer Kippour et l’Aïd-el-Kébir dans les jours fériés permettrait de traiter davantage les confessions à égalité. « Les fidèles d’une religion doivent pouvoir célébrer au moins la principale de leurs fêtes religieuses, sans avoir à justifier d’une absence à l’école ou vis-à-vis de leur employeur et sans être potentiellement pénalisés, même indirectement, par leur absence. »

En 2015, Ericka Bareigts, une députée de la Réunion, avait déjà proposé de remplacer plusieurs jours fériés liés à la chrétienté par des jours fériés d’autres confessions dans les départements et territoires d’Outre-Mer.

Chaque proposition de changement a été rejetée par la Conférence des évêques de France. Les organisations représentatives des religions juive et musulmane, à l’exception de l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) proche des Frères musulmans, n’ont jamais fait une demande officielle d’instauration de tels jours fériés.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fausses informations. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.

Et vous, avez-vous recensé des intox sur internet ? Réagissez dans les commentaires ci-dessous ou envoyez-nous un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.