Drogue: Les Français plutôt favorables à une autorisation «maîtrisée» du cannabis

SONDAGE L’opinion des Français sur le cannabis se trouve aujourd’hui à un « point de bascule », révèle une étude Ifop pour Echo Citoyen et Terra Nova, révélé par Franceindo ce lundi…

VRB

— 

Du cannabis (image d'illustration).
Du cannabis (image d'illustration). — Jay Janner/AP/SIPA

Où en sont les Français avec le cannabis ? Selon une enquête Ifop pour Echo Citoyen et Terra Nova, révélée ce lundi par Franceinfo, les Français sont de plus en plus favorables à une autorisation « maîtrisée » du cannabis et plébiscitent le cannabis thérapeutique.

Selon l’enquête, 51 % des sondés se déclarent favorables à cette idée de réserver l’usage du cannabis aux seuls adultes, contre 40 % d’opinion contraire. En revanche, les Français ne sont pas favorables à la « vente libre avec une régulation de l’Etat ». Seuls 41 % des sondés se déclarent favorables à l’idée que « le cannabis pourrait être mis en vente libre avec une régulation de l’Etat » (49 % d’opinion contraire).

Le cannabis thérapeutique séduit de plus en plus

Les Français plébiscitent très largement l’autorisation du cannabis thérapeutique sur ordonnance médicale. Ainsi, 82 % des sondés plébiscitent l’autorisation du cannabis « dans le cadre du traitement de certaines maladies ». 62 % considèrent même que le cannabis médical devrait pouvoir être accessible sous toutes ses formes (médicamenteuse, fleur séchée, huile, extraction…) et 56 % estiment qu’il devrait être remboursé par la Sécurité sociale.

Par ailleurs, les Français souhaitent que le surcroît de recettes fiscales qui pourraient être tirées d’un marché régulé du cannabis soit affecté en priorité au financement du système de santé, à la prévention et à l’information sur les drogues et à la lutte contre d’autres trafics. Signe de la maturité croissante de l’opinion, une large majorité des sondés souhaite que soit organisé un grand débat sur ces questions dans notre société.

Le cannabis jugé moins « dangereux » que le tabac

Environ un tiers des Français déclarent avoir consommé au moins une fois dans leur vie du cannabis et 2 % de façon quotidienne. Les profils les plus répandus des consommateurs de cannabis sont les publics jeunes, les diplômés, urbains et dans les CSP +.

Pour la majorité des personnes interrogées dans le cadre de cette enquête, le cannabis reste un enjeu de santé publique. Mais, les sondés portent désormais un jugement nuancé sur la dangerosité de ce produit qu’ils classent dans la même catégorie que l’alcool et le considèrent même comme moins dangereux que le tabac ou d’autres drogues comme la cocaïne ou encore des drogues psychédéliques comme le LSD.

>> A lire aussi : C'est une des premières boutiques où on peut acheter du cannabis thérapeutique en France

>> A lire aussi : Un millier de personnes marchent pour la dépénalisation du cannabis

>> A lire aussi : Une molécule de cannabis autorisée par la loi? «Si la lacune juridique est réelle, elle est difficile à exploiter»