Attentats du 13-Novembre: Un suspect-clé emprisonné en Belgique depuis deux ans, remis à la France

TERRORISME Osama Krayem a déjà été mis en examen dans le volet belge des attentats terroristes de Paris et Bruxelles...

L.Gam.

— 

Osama Krayem à son arrivée au tribunal de Bruxelles, le 14 avril 2016.
Osama Krayem à son arrivée au tribunal de Bruxelles, le 14 avril 2016. — JOHN THYS / AFP

Il est un homme-clé du djihad en Europe. Osama Krayem, un Suédois d’origine syrienne de 25 ans, emprisonné dans les geôles belges depuis deux ans, va être extradé vers la France pour son implication avérée dans les attentats du 13-Novembre. D’après les informations du Parisien, le djihadiste, déjà inculpé dans le volet belge, devrait répondre lundi aux autorités françaises sur la préparation desdits attentats à Paris.

Il devrait logiquement être mis en examen dans la foulée pour « association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste » et « complicité d’assassinats ».

Membre de la cellule d’Abaaoud

Le djihadiste de 25 ans est un membre éminent de la cellule terroriste menée par Abdelhamid Abaaoud, responsable des attentats terroristes de Paris et de Bruxelles. Ses empreintes digitales ont été retrouvées dans plusieurs lieux où les terroristes ont fabriqué leurs engins explosifs. Il aurait « remis un sac rempli de TATP à l’un des kamikazes du métro de Bruxelles. Lui-même aurait renoncé au dernier moment », affirme encore Le Parisien.

Osama Krayem est parti en Syrie en 2014, où il a rejoint l’organisation Etat islamique. Puis il a regagné l’Europe au milieu des grappes de réfugiés qui franchissent régulièrement la Méditerranée, en passant par la Grèce.