Daesh: Un réfugié politique irakien, soupçonné d'être un cadre de l'EI, arrêté en France en mars

TERRORISME L'homme a été mis en examen le 9 mars à Paris, et placé en détention provisoire depuis lors...

20 Minutes avec AFP

— 

L'antenne Raid de Montpellier. (Photo d'illustration)
L'antenne Raid de Montpellier. (Photo d'illustration) — SIPA

Il était parvenu à obtenir le statut de réfugié politique en France. Un Irakien a été mis en examen et incarcéré en mars car il est soupçonné d’être un cadre de l' organisation Etat islamique dans son pays. D’après une information émanant de TF1/LCI et depuis confirmée par le parquet de Paris, l’Etat vient de lui retirer son statut.

Interpellé dans le Calvados, l’homme a été mis en examen le 9 mars à Paris par des juges antiterroristes, notamment pour « assassinats en relation avec une entreprise terroriste » et « crimes de guerre », puis placé en détention provisoire dans le cadre d’une information judiciaire ouverte en novembre 2017