Laurent Berger réélu à la tête de la CFDT

SYNDICAT Le syndicat réformateur tenait congrès à Rennes...

G. N. avec AFP

— 

Laurent Berger lors d'un manifestation pour la défense de la fonction publique, le 22 mai 2018 à Paris.
Laurent Berger lors d'un manifestation pour la défense de la fonction publique, le 22 mai 2018 à Paris. — ISA HARSIN/SIPA

Laurent Berger a été réélu jeudi pour un nouveau mandat au sein de l’équipe dirigeante de la CFDT, à hauteur de 94,42 %, contre 98,31 % quatre ans plus tôt, selon les résultats des élections, proclamés au congrès de la confédération à Rennes.

Seul candidat en lice, l’actuel secrétaire général, 49 ans, sera formellement reconduit dans sa fonction en fin d’après-midi, après constitution de la commission exécutive, sa garde rapprochée (dix membres dont Laurent Berger).

La parité presque respectée

Le nouveau Bureau national comporte 40 membres, dont 19 femmes, dans une volonté d’améliorer la mixité dans les instances dirigeantes de la CFDT. Initialement, il y avait 37 personnes, dont 14 femmes.

Mercredi, son bilan des quatre dernières années avait été approuvé à 83,36 %. C’est trois points de pourcentage de moins qu’il y a quatre ans, mais Laurent Berger ne « pensait pas objectivement que ce serait à ce niveau », après toutes les critiques entendues depuis lundi sur son refus de manifester contre les ordonnances réformant le code du travail.

>> A lire aussi : Laurent Berger annonce que la CFDT ne défilera pas aux côtés de la CGT le 1er mai