Marseille: Les acteurs de l'immobilier se mobilisent pour les SDF

SOLIDARITE Le club de l’immobilier et le Lab Zéro souhaitent unir leur force pour faire sortir les SDF des rues de Marseille…

Adrien Max

— 

Un SDF allongé sur un trottoir de la canebière à Marseille
Un SDF allongé sur un trottoir de la canebière à Marseille — P.MAGNIEN / 20 MINUTES
  • Le club de l’immobilier de Marseille va collaborer avec le Lab Zéro pour trouver des solutions d’hébergements aux 12.500 SDF que compte Marseille.
  • Cette collaboration vise surtout à mettre en lien des personnes d’horizons différents afin de faire émerger des solutions.
  • Plusieurs solutions sont proposées comme l’aide dans le diagnostic de bâtiment, un accompagnement architectural, une mise à disposition de logements vacants.

Des acteurs de l’immobilier viennent en aide à des SDF. Cette initiative est en train d’émerger entre le club de l’immobilier de Marseille et le Lab Zéro, un programme mis en place par la préfecture de Paca pour trouver des solutions d’hébergement aux 12.500 SDF présents à Marseille. Cette collaboration sera présentée ce jeudi lors des rencontres du club de l’immobilier de Marseille sur le thème de l’immobilier mutant et solidaire.

L’idée vient du club de l’immobilier, plus particulièrement de Thierry Garcin, un des membres au grand cœur. « J’ai toujours eu l’habitude de faire du bénévolat, de venir en aide à ceux qui en ont besoin. L’immobilier et les SDF sont des thématiques à la fois très proches et très étanches. Surtout, il n’est plus possible que le monde de l’immobilier ignore le problème des sans domicile fixe », explique Thierry Garcin, qui a longtemps commercialisé des appartements.

Une initiative locale

Fabrice Alimi, président du club de l’immobilier, a tout de suite été emballé par l’initiative. « On vient d’un univers privilégié donc on s’est dit qu’on voulait aider, sans rien demander. En discutant avec le Lab Zéro, on a compris que nous étions incompétents sur certains aspects, mais que nous pouvions sensibiliser les acteurs qu’on rassemble autour de l’immobilier. C’est toc toc toc, on vient pousser les choses », explique-t-il.

Marthe Pommié, coordinatrice de Lab Zéro, se félicite d’une telle initiative avec des acteurs privés. « C’est toujours bien quand des acteurs publics et privés s’intéressent à un même sujet, surtout c’est assez symbolique que les acteurs de l’immobilier s’emparent du problème du logement. C’est d’autant plus intéressant qu’il s’agit d’une initiative locale, avec des acteurs locaux tout en y intégrant une dynamique pluridisciplinaire pour plus d’efficacité », se félicite-t-elle.

Décupler l’énergie

Ce jeudi, lors des rencontres du club de l’immobilier, Marthe Pommié va présenter plusieurs « kits » à disposition des membres, pour aider le Lab Zéro dans sa mission. « Ce sera par exemple offrir des compétences en termes de diagnostic du bâtiment, en matière d’accompagnement architectural. Si des gestionnaires de biens ont des appartements à louer, ils peuvent les louer à des personnes en difficulté avec des garanties de l’Etat. Les promoteurs peuvent également consacrer une part de leur logement à des loyers accessibles, ou par l’intermédiation locative », détaille-t-elle.

Pour Thierry Garcin, comme pour Fabrice Alimi, le plus important est de faciliter les rencontres et les échanges entre différents horizons.

« Dans ces cas-là, 1+1 font 5, ça décuple l’énergie », explique Thierry Garcin.

« Mon ADN est de pousser les gens à se rencontrer pour faire émerger des sujets d’actualité », précise Fabrice Alimi. Grâce aux « kits » présentés par le Lab Zéro, le club de l’immobilier pourra sensibiliser ses adhérents et toutes les personnes qui y gravitent à cette problématique. Et créer des émules.

>> A lire aussi : VIDEO. Marseille: Une maison transportable et autonome pour fournir rapidement un logement aux SDF

>> A lire aussi : Marseille: Un SDF retrouvé mort, le deuxième en une semaine dans le secteur