Portable à l'école: Et si l'interdiction visait également les professeurs et les surveillants?

EDUCATION Des députés de La République en marche proposent d’étendre le bannissement du téléphone mobile à l’ensemble de la « communauté éducative »…

20 Minutes avec agence

— 

Des adolescents consultent leur smartphone (illustration).
Des adolescents consultent leur smartphone (illustration). — Francis Dean / Rex Feat/REX/SIPA

Une proposition de loi qui prévoit l’interdiction de l’usage du téléphone portable dans les écoles et les collèges sera examinée ce jeudi 7 juin à l’Assemblée nationale.

La mesure avait été pensée au départ pour les élèves. Mais elle pourrait s’étendre également aux professeurs et aux surveillants des établissements scolaires. Un amendement a été déposé en son sens par des députés La République en marche, rapporte BFM TV.

Une volonté d’« exemplarité »

« Il semble ainsi nécessaire de renvoyer à nos jeunes une image d’exemplarité et de cohérence avec les principes affichés par la présente proposition de loi, impliquant que les adultes puissent s’adapter au règlement intérieur imposé aux élèves », expliquent les députés LREM à l’origine de l’amendement.

Visant la « communauté éducation », ils citent pêle-mêle « les personnels des écoles et établissements, les parents d’élèves, les collectivités territoriales ainsi que les acteurs institutionnels, économiques et sociaux, associés au service public de l’éducation ».

>> A lire aussi : Interdire complètement le portable au collège, est-ce vraiment faisable?

>> A lire aussi : Le ministre de l'Education nationale veut supprimer les heures de colle

>> A lire aussi : Jean-Michel Blanquer annonce la fermeture de 300 classes et l'interdiction du portable au collège