Les nouveaux professeurs des écoles pourraient être recrutés au niveau bac+3

PENURIE Selon la Cour des comptes, il faut rapidement attirer de nouveaux candidats, au risque d’être en pénurie d’enseignants...

L.Br.

— 

Une classe de CP à Dreux (image d'illustration).
Une classe de CP à Dreux (image d'illustration). — JEROME MARS/JDD/SIPA

Pour éviter la pénurie d’enseignants, le ministère de l’Education nationale pourrait recruter les futurs professeurs des écoles au niveau bac + 3, contre cinq années d’études jusqu’à maintenant.

La Cour des comptes a pointé l’urgence de la situation, rapporte Franceinfo. Selon l’institution, il faut rapidement attirer de nouveaux candidats, au risque d’être en pénurie d’enseignants. Le ministère de l’Education nationale réfléchit donc à « prérecruter » dès le bac + 3. Agés de 21 ans après un cursus classique, les étudiants en licence pourraient mettre un pied dans l’Education nationale plus tôt que leurs prédécesseurs. Pour l’instant, les étudiants doivent justifier de cinq années d’études avant de passer le concours.

Une prime de 3.000 euros

Le processus doit encore être validé, mais il semblerait que les étudiants seront formés et rémunérés pendant un à deux ans, avant de valider leur cursus lors d’un oral. Jean-Michel Blanquer veut « encourager le plus en amont possible la vocation professorale », rapporte franceinfo. Le ministre réfléchit également à une prime de 3.000 euros pour les enseignants en Réseau d’éducation prioritaire (REP) pour attirer les candidats.

Les discussions avec les syndicats devraient s’ouvrir dans les prochains jours.

>> A lire aussi : Comment lutter contre la pénurie de profs dans le primaire?

>> A lire aussi : Démission de prof stagiaire. «Si j’avais continué, j’aurais pété un câble»

>> A lire aussi : «Mon maître d'école». Le documentaire qui donne envie de devenir prof