Nordahl Lelandais: Une vidéo relance les espoirs de réponses des proches des disparus du Fort de Tamié

ENQUETE Les familles de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou ont découvert des images du festival où les deux hommes ont disparu. On y voit un homme ressemblant à l'ancien militaire...

Elisa Frisullo

— 

Le Fort de Tamié en Savoie.
Le Fort de Tamié en Savoie. — JEAN-PIERRE CLATOT
  • Les avocats des familles des disparus du Fort de Tamié ont transmis à la justice une vidéo du festival où les deux hommes ont été vus la dernière fois, datant de 2012.
  • Sur les images, un homme ressemblant à Nordahl Lelandais apparaît dans la foule de spectateurs.
  • Après des années sans enquête, les proches des disparus souhaitent que la piste de l’ancien militaire soit étudiée.

Aucune certitude mais suffisamment de doute pour venir nourrir les espoirs de vérité des familles de Jean-Christophe Morin et Ahmed Hamadou. Six et sept ans après la disparition de ces deux hommes en Savoie, les avocats de leurs familles viennent de transmettre à la justice une vidéo du festival du Fort de Tamié où les deux hommes ont été vus pour la dernière fois. Des images sur lesquelles apparaît un homme ressemblant à Nordahl Lelandais.

« C’est un témoin qui a cru reconnaître Nordahl Lelandais qui a donné cette vidéo à la mère de Jean-Christophe Morin. Nous l’avons transmise au juge d’instruction. C’est à la justice de vérifier son éventuelle présence lors de ce festival en 2012 », indique à 20 Minutes l’une des avocates des familles, Corinne Herrmann, confirmant une information d'Europe 1.

Une information judiciaire ouverte

Cette année-là, Ahmed Hamadou, 45 ans, s’était volatilisé après avoir assisté au festival du Fort de Tamié (Savoie). Un an plus tôt, Jean-Christophe Morin, 22 ans, avait également disparu après avoir participé à ce rendez-vous des amateurs de musiques électroniques. Dans ces deux dossiers, les hommes ont été inscrits sur le fichier des personnes disparues et une procédure de recherche a été lancée. Mais aucune enquête judiciaire n’a été lancée.

Depuis que Nordahl Lelandais a avoué avoir tué Maëlys et le caporal Arthur Noyer, les familles des deux disparus se sont mobilisées pour que la piste de l’ancien militaire soit sérieusement étudiée. Début mars, elles ont déposé une plainte pour « enlèvement et séquestration » qui a abouti, il y a quelques jours, à l’ouverture d’une information judiciaire.

« Les familles ont besoin de réponses »

« Il n’y a aucune certitude que ce soit Nordahl Lelandais sur cette vidéo. Mais forcément, ces images donnent de l’espoir aux familles car elles ont besoin de réponses, en l’absence d’enquête depuis des années », ajoute Me Corinne Herrmann.

Sur cette vidéo, apparaissent certains groupes qui se produisaient au festival de 2012 mais également des spectateurs. Un homme filmé dans la foule, portant un sweat à capuche bleu, ressemble à Nordahl Lelandais. Selon Europe 1, la forme du visage, la physionomie, la coupe de cheveux de l’homme filmé et la chevalière qu’il porte à un doigt de la main droite, rappellent l’ancien militaire, tel qu’il apparaît sur d’anciennes photos diffusées depuis plusieurs mois sur les réseaux sociaux.

Les familles des disparus lancent un appel

Pour faire avancer les enquêtes, les familles des disparus lancent aujourd’hui un appel à toutes les personnes ayant assisté à ce festival en 2011 et 2012. Les spectateurs sont invités à communiquer aux gendarmes, à la justice ou aux avocats des familles, Me Corinne Herrmann et Me Didier Seban, les vidéos ou les photos qui auraient pu être prises au Fort de Tamié. « Il faut que toutes les personnes qui sont susceptibles d’avoir des informations puissent témoigner », ajoute Corinne Herrmann.

«C'était comme un jeu vidéo»... Ce que révèle l'expertise psychiatrique de Nordahl Lelandais