Les femmes, les habitants de l'Est et les seniors... Qui maîtrise le mieux l'orthographe en France?

ORTOGRAF Ceux qui pratiquent le grec et le latin, ainsi que les personnes bilingues font également partie des champions…

L.Br.

— 

Un élève lève la main dans une classe (image d'illustration).
Un élève lève la main dans une classe (image d'illustration). — XAVIER LEOTY / AFP

Les femmes accumulent les bons points en orthographe, les accros à la télévision perdent du terrain. C’est ce qui ressort du baromètre Voltaire, publiée par le site Projet Voltaire ce mardi.

Pour la quatrième année consécutive, les femmes sont meilleures en orthographe que les hommes, avec 50,3 % de règles maîtrisées contre 46,4 %. Les lecteurs font partie des personnes qui ont la meilleure orthographe. « La lecture est parmi les meilleurs moyens de progresser en orthographe », précise le rapport.

On estime qu’au-delà de cinq livres par an, la maîtrise de la langue française augmente de sept points. Ceux qui pratiquent le grec et le latin, ainsi que les personnes bilingues font également partie des champions. En revanche, les télévores accusent un retard sur les autres. « Regarder la télévision moins d’une heure par jour, ce sont 5 points de plus dans la maîtrise des règles de l’orthographe », précise le rapport.

Le grand Est parmi les champions

L’étude pointe aussi des disparités géographiques dans cette maîtrise du verbe : ce sont les régions Grand Est, Nouvelle-Aquitaine et Pays de la Loire qui forment le podium de tête. C’est la première fois que le Grand Est monte sur le podium, rappelle l’étude.

Logiquement, les seniors sont plus forts en orthographe. Un constat pérenne depuis 10 ans. Les plus âgés maîtrisent en moyenne 20 % de règles d’orthographe de plus que leurs petits-enfants. Dans le détail par tranche d’âge, on note qu’à 35 ans, on maîtrise la moitié des règles de base en orthographe, deux tiers au-delà de 55 ans.

« Je serai ravie », « à toutes fins utiles », « ce sont ou se sont », « profites en », « je suis en congé »… Ces expressions figurent parmi les questions d’orthographe les plus recherchées sur Google.

>> A lire aussi : «Je tenez a mescusez». Jul est-il une victime de plus de la discrimination par l'orthographe?

>> A lire aussi : «L’orthographe est un marqueur social, elle donne une image de soi», estime le linguiste Alain Rey

>> A lire aussi : Orthographe. Des Grammar Nazis repentis racontent pourquoi ils ne vous embêteront plus avec vos fautes