VIDEO. Orages: La Bretagne inondée, les pompiers ont la tête sous l'eau

METEO Le nombre d'appels a explosé dimanche et lundi pendant les fortes pluies...

Camille Allain

— 

Des habitants de Morlaix nettoient la boue déversée dans la rue après de violents orages. Le 4 mai 2018.
Des habitants de Morlaix nettoient la boue déversée dans la rue après de violents orages. Le 4 mai 2018. — Fred Tanneau / AFP

Il pleut en Bretagne. Rien d’exceptionnel, direz-vous. Mais croyez-nous, depuis hier, il pleut beaucoup, vraiment beaucoup. Les images de Morlaix, qui ont fait le tour des journaux télévisés, en attestent. Douchée par des orages depuis dimanche, la Bretagne a vu ses cours d’eau déborder. Et la pluie continue de tomber.

Si les habitants des secteurs sinistrés sont les premières victimes de ces précipitations, les pompiers de la région en souffrent aussi​. « On n’arrête pas d’être sollicités », lâche un officier rennais, débordé. En Ille-et-Vilaine, la cellule de crise mise en place après le déclenchement de l’alerte orange a reçu plus de 500 appels entre 16 h et 18 h. Autant que pendant une journée classique. « Il ne faut pas que les gens nous appellent dès que l’eau monte un peu. Il faut que nous puissions traiter les urgences », poursuit l’officier.

La tête sous l’eau, les pompiers sont intervenus à 250 reprises dimanche dans le Finistère, et 60 fois ce lundi. En Ille-et-Vilaine, ils ont recensé 209 interventions depuis 15 h, principalement pour des caves ou garages inondés.

Une coulée de boue a touché une quarantaine de maisons à Montreuil-sous-Pérouse, au nord de Vitré. A Liffré, c’est l’autoroute qui a dû être fermée à la circulation, provoquant d’importants ralentissements. Le centre culturel de la ville a été noyé. Aucune victime n’est pour l’heure à déplorer. A Pontivy, les inondations ont provoqué une légère fuite d'hydrocarbures.