Finistère : Placé en garde à vue, il écrit aux gendarmes pour les remercier

COURRIER DU COEUR Le conducteur avait été contrôlé avec de l’alcool dans le sang...

J.G. avec AFP

— 

Illustration d'un contrôle de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine.
Illustration d'un contrôle de gendarmerie, ici en Ille-et-Vilaine. — C. Allain / 20 Minutes

C’est une belle surprise qui attendait le 20 mai les gendarmes de Châteaulin dans le Finistère. En ouvrant la boîte aux lettres du commissariat, l’un des agents a découvert une lettre d’un automobiliste qui les remerciait de l’avoir placé en garde à vue pour conduite sous l’empire d’un état alcoolique. Dans sa lettre, publiée sur la page Facebook de la gendarmerie nationale, l’automobiliste en infraction remercie les gendarmes « pour leur écoute et leur humanité dans l’accomplissement de leur mission ».

« Je n’étais pas prêt à être rendu à la liberté mercredi soir. Le maintien de la garde à vue était nécessaire, même si celle-ci a été pour moi une grande souffrance », ajoute l’automobiliste. « Merci aussi à votre humanité collective, de votre écoute et de nos échanges. J’étais très abattu et vous m’avez donné la force de rebondir », poursuit l’individu.

La gendarmerie nationale évoque sur sa page Facebook « une démarche honnête » de la part de cet automobiliste, « qui témoigne ainsi de l’importance de la prévention et parfois… de la sanction ».