Décès de Serge Dassault: Honneurs militaires et discours d'Edouard Philippe pour un dernier hommage vendredi

DISPARITION Edouard Philippe n’a pas fait mention des nombreuses affaires judiciaires dans lesquelles Serge Dassault a été impliqué…

20 Minutes avec AFP

— 

Edouard Philippe a rendu un dernier hommage à Serge Dassault dans la cour des Invalides.
Edouard Philippe a rendu un dernier hommage à Serge Dassault dans la cour des Invalides. — SIPA

Un « visionnaire » et un « patriote ». C’est par ces qualificatifs des plus laudateurs qu’Edouard Philippe a désigné Serge Dassault, décédé lundi à 93 ans. « En lui rendant aujourd’hui les honneurs militaires auxquels son grade de grand officier de la Légion d’honneur lui donne droit, la France rend aussi hommage aux différents visages du génie français qu’il incarnait », a déclaré le Premier ministre dans la cour des Invalides, ce vendredi.

Rendant hommage au capitaine d’industrie, à l’homme de presse, au maire et sénateur de Corbeil-Essonne, Edouard Philippe n’a pas évoqué les affaires judiciaires ayant éclaboussé Serge Dassault. Il a salué la façon dont il avait su diversifier la production de son groupe « vers les avions civils, notamment le Falcon qui devient la référence ultime de l’aviation d’affaires ». « Preuve est faite que l’Etat ne doit pas forcément être actionnaire des entreprises stratégiques pour assurer leur essor », a-t-il glissé.

Il « n’a jamais cessé de servir son pays »

« Visionnaire et patriote, Serge Dassault n’a pas seulement consolidé un monument spectaculaire de notre patrimoine industriel, il a aussi comme tant de chefs d’entreprises contribué à la grandeur industrielle de notre pays », a poursuivi le chef du gouvernement. « En servant son entreprise, Serge Dassault n’a jamais cessé de servir son pays, il était légitime que le pays lui témoigne sa gratitude aujourd’hui », a également souligné Edouard Philippe dans un discours d’environ un quart d’heure, prononcé devant la famille du défunt et de nombreux responsables politiques dont le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, la ministre des Armées Florence Parly, et les anciens Premiers ministres Manuel Valls et François Fillon.

Les obsèques de Serge Dassault avaient été célébrées plus tôt dans l’après-midi en la cathédrale Saint-Louis des Invalides, en présence notamment de deux anciens présidents de la République, Nicolas Sarkozy et Valéry Giscard d’Estaing.

Deux avions de combat Rafale et un Falcon, fleurons de l’entreprise, ont survolé les Invalides à la fin de la cérémonie.