La «nouvelle arnaque Visa MasterCard» n'est pas si nouvelle que ça

FAKE OFF Des messages alarmistes sur une (fausse) nouvelle escroquerie circulent sur le net...

Samba Doucouré

— 

Des cartes bancaires Visa et Mastercard.
Des cartes bancaires Visa et Mastercard. — B.YIP/REUTERS
  • Une alerte concernant une nouvelle arnaque à la carte bleue circule sur la toile, met en garde contre des individus qui opéreraient par des appels téléphoniques.
  • Il s’agit d’un hoax, qui date des années 2000 et qui présente un scénario peu probable.

« Voici une nouvelle version de fraude par carte de crédit. C’est très raffiné puisqu’ils VOUS donnent toutes les informations, à l’exception de la "partie" manquante qu’ils recherchent ». C’est ainsi que démarre usuellement ce hoax qui circule sur la toile depuis le début des années 2000.

Plusieurs sites pièges à clics partagent une information selon laquelle un individu se définissant comme un membre du département de sécurité de VISA ou de MasterCard peut vous appeler pour vérifier si vous avez été victime d’une escroquerie à la carte bancaire. L’agent en question est censé connaître vos numéros de carte ainsi que votre adresse postale et tenterait de vous soutirer le cryptogramme, les trois chiffres qui figurent au dos de votre carte.

FAKE OFF

Cette fausse alerte réapparaît à intervalles irréguliers, comme sur ce blog en 2009, plus récemment sur des sites tels que Telebuzz, ou encore sur des forums. Le témoignage est une adaptation québécoise d'une légende urbaine américaine qui circulait jusque-là grâce à des chaînes de mails d'après HoaxKiller.

Une banque alertée par ces mails, le Crédit Mutuel du Sud-Ouest, a même dénoncé sur son site internet cette « tentative de fraude et de désinformation » et en présente une copie.

La probabilité pour que des escrocs puissent disposer des noms, prénoms, adresse, banque et numéro de carte bleue et téléphone d’une même personne est faible. Par ailleurs, la pratique la plus courante reste le phishing (ou hameçonnage), un dispositif qui consiste à envoyer des mails frauduleux qui mènent des copies de site de transaction afin de voler des coordonnées bancaires. Le phishing à grande échelle est plus efficace et moins coûteux que des appels téléphoniques individualisés.

Dans tous les cas, ne communiquez jamais le cryptogramme qui figure au dos de votre carte bleue par téléphone ou par mail. Votre organisme bancaire ne vous demandera jamais ce type d’information.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.