Grève à la SNCF: Le coût de la mobilisation contre la réforme ferroviaire estimé à 400 millions d'euros

SOCIAL La grève « perlée » des syndicats a débuté le 3 avril dernier, et reprendra samedi et dimanche pour son 13e épisode…

20 Minutes avec AFP

— 

La direction de la SNCF estime désormais à 400 millions d’euros à la mi-juin le coût de la grève contre la réforme ferroviaire.
La direction de la SNCF estime désormais à 400 millions d’euros à la mi-juin le coût de la grève contre la réforme ferroviaire. — AFP

La facture s’alourdit. La direction de la SNCF estime désormais à 400 millions d’euros à la mi-juin le coût de la grève contre la réforme ferroviaire, a-t-on appris auprès de la compagnie publique, confirmant une information des Echos.

Selon la SNCF, les calculs doivent encore être affinés mais chaque jour de grève coûte moins cher que les quelque 20 millions d’euros par jour évoqués début avril par le PDG de l’entreprise Guillaume Pepy. Et ce notamment car le nombre de grévistes baisse, et donc celui des trains qui circulent augmente.

Le taux de grévistes en chute

Le taux de grévistes était à environ 14 % en début de semaine, contre quelque 35 % le 22 mars, en début de conflit. Si 3.000 trains​ circulaient les jours de grève en début de conflit, le chiffre est désormais de 8.000.

La SNCF connaîtra samedi et dimanche prochain sa 13e phase d’arrêts de travail de deux jours, qui se succèdent tous les 5 jours depuis le 3 avril, selon le calendrier mis en place par les syndicats.

Par ailleurs, la SNCF a fait un nouveau geste commercial, en prolongeant automatiquement et gratuitement d’un mois l’abonnement des titulaires de la carte Fréquence.

>> A lire aussi : Comment va être réparti le million d’euros de la cagnotte de la grève SNCF?

>> A lire aussi : Grève SNCF: Les syndicats veulent poursuivre le mouvement après le vote du Sénat