Un dernier hommage sera rendu samedi à 14 h 30 à la Tour-du-Pin, dans le nord Isère. Illustration.
Un dernier hommage sera rendu samedi à 14 h 30 à la Tour-du-Pin, dans le nord Isère. Illustration. — E. Frisullo / 20 Minutes

HOMMAGE

Maëlys: Une forte affluence attendue aux funérailles de la fillette samedi à la Tour-du-Pin

Une cérémonie publique est organisée le 2 juin à l'église de la Tour-du-Pin...

  • Les funérailles de Maëlys auront lieu le 2 juin à partir de 14 h 30 à la Tour-du-Pin.
  • Beaucoup de monde devrait assister à ce dernier hommage public rendu à la fillette de 8 ans dans l’église de la commune.
  • La dépouille de l’enfant a été retrouvée mi-février en Savoie, sur les indications de Nordahl Lelandais.

A la Tour-du-Pin, la mairie s’est activée pour prévoir des parkings supplémentaires et restreindre la circulation pour faire face à la forte affluence attendue samedi. Ce 2 juin, en début d’après-midi,  Maëlys, 8 ans, sera inhumée dans cette commune iséroise, où ses parents, aujourd’hui installés dans le Jura, ont gardé beaucoup d’attaches.

En dehors de la famille de la fillette et des proches, des centaines d’anonymes devraient assister à la cérémonie publique organisée, sur la volonté de ses parents, à 14 h 30, à l’église de la Tour-du-Pin. Les personnes qui souhaitent être présentes, en mémoire de Maëlys, retrouvée morte le 14 février en Savoie, sont invitées à venir avec une fleur blanche à la main.

Un écran géant sera installé sur le parvis de l’église pour permettre à la foule ne pouvant pas être contenue dans l’édifice de suivre la cérémonie en direct. A l’issue de ce dernier hommage, présidé par l’évêque de Grenoble Guy de Kerimel, la fillette sera inhumée dans la plus stricte intimité familiale, indique le Dauphiné Libéré.

Sa dépouille retrouvée mi-février

Le 14 février, cinq mois et demi après sa disparition à une fête de mariage célébrée à Pont-de-Beauvoisin, la dépouille de Maëlys avait été découverte à Attignat-Oncin, en Savoie, sur les indications de Nordahl Lelandais.

Ce jour-là, l’ancien militaire avait fini par passer partiellement aux aveux en indiquant aux magistrats avoir tué l’enfant de manière accidentelle la nuit de sa disparition. Les ossements de Maëlys avaient fini par être retrouvés lors de difficiles recherches, dans une zone escarpée, où Lelandais avait indiqué avoir abandonné le corps.

Lors de son dernier interrogatoire, il a expliqué avoir tué la fillette de manière accidentelle en lui assénant une claque violente dans sa voiture, sur le trajet qui les conduisait de la salle des fêtes de Pont-De-Beauvoisin au domicile de l’ancien militaire, à Domessin. Les conclusions de l’autopsie, achevée depuis peu, n’ont pas encore été communiquées.

>> A lire aussi : Affaire Maëlys: L'autopsie est finie, la dépouille de la fillette va être remise à sa famille