VIDEO. Le Havre: Confusion sur Facebook autour d'un passage à niveau

FAKE OFF Les barrières étaient levées à cause d'une panne, mais la sécurité était assurée par du personnel...

Mathilde Cousin

— 

Ce passage à niveau, situé dans le port du Havre, est tombé en panne. Pendant toute la durée des réparations, ce passage à niveau était géré directement sur le terrain  par le personnel de l’entreprise ferroviaire qui assurait la protection de la traversée routière pour chaque convoi.
Ce passage à niveau, situé dans le port du Havre, est tombé en panne. Pendant toute la durée des réparations, ce passage à niveau était géré directement sur le terrain par le personnel de l’entreprise ferroviaire qui assurait la protection de la traversée routière pour chaque convoi. — Facebook / Nous GMC
  • Sur Facebook, une photo montrant un passage à niveau au Havre a été partagée plus de 11.000 fois en cinq jours.
  • Il y a bien eu une panne sur ce passage, mais un dispositif de sécurité a été déployé pour assurer la sécurité des automobilistes et des convois ferroviaires.

En un rapide coup d’œil, la photo paraît banale : trois automobilistes patientent devant un passage à niveau, tandis qu’un convoi de marchandises est engagé sur la voie ferrée. Mais les barrières des deux côtés sont levées et au moins un des feux de signalisation est éteint.

La photo, partagée par un internaute sur son compte Facebook, est rapidement devenue virale : elle a été partagée plus de 11.000 fois en cinq jours. L’internaute affirme que le cliché a été pris le 25 mai à 13 h 30 au Havre. Il incite les internautes à « partager massivement » pour éviter « d’autres accidents » et pourrait ainsi faire allusion à la terrible collision à Millas, qui a coûté la vie à six adolescents en décembre.

FAKE OFF

Vérifications faites, le port du Havre confirme qu’il s’agit bien d’un des 121 passages à niveau de la zone portuaire. « Il s’agit du passage à niveau 128, qui se situe Route de la Plaine, à Gonfreville-l’Orcher », explique l'entreprise portuaire à 20 Minutes.

« Chaque train est arrêté systématiquement avant de s’engager »

Que s’est-il passé ce vendredi 25 mai ? L’installation a été signalée en panne en fin de matinée. La procédure habituelle a ensuite été déclenchée : « Pendant la durée des réparations, le passage à niveau est géré directement par le personnel de la sécurité routière de l’entreprise ferroviaire, précise le port. Chaque train est arrêté systématiquement avant de s’engager. Le personnel vérifie que les véhicules de chaque côté sont bien arrêtés. » La panne a été réparée en milieu d’après-midi.

La situation, dans ce cas, était bien différente de celle de Millas. Le fonctionnement de ce passage, pendant la panne, était encadré par du personnel. Ce passage n’est pas géré par SNCF réseau mais par le port du Havre. A Millas, l’enquête est toujours en cours pour connaître les causes de la collision entre un car scolaire et un TER au niveau d’un passage à niveau. Selon la conductrice du car, la barrière était levée et le feu ne fonctionnait pas. Des témoignages remettent en cause cette version.

>> Vous souhaitez que l’équipe de la rubrique Fake off vérifie une info ? Réagissez dans les commentaires ou envoyez un mail à l’adresse contribution@20minutes.fr.

20 Minutes est partenaire de Facebook pour lutter contre les fake news. Grâce à ce dispositif, les utilisateurs du réseau social peuvent signaler une information qui leur paraît fausse.