Nice: Ouverture du procès de Martine Landry, accusée d'avoir aidé deux jeunes migrants à passer la frontière franco-italienne

JUSTICE Selon son avocate, Martine Landry était du côté français de la frontière quand elle a pris en charge deux mineurs guinéens de quinze et seize ans…

20 minutes avec agence

— 

Martine Landry est accusée d'avoir fait entrer en France deux migrants de quinze et seize ans.
Martine Landry est accusée d'avoir fait entrer en France deux migrants de quinze et seize ans. — AFP

Le tribunal correctionnel de Nice (Alpes-Maritimes) juge ce mercredi Martine Landry, militante d’Amnesty International âgée de 73 ans, accusée d’avoir aidé des migrants.

La retraitée aurait « facilité l’entrée » de deux adolescents sur le territoire français à Menton le 28 juillet 2017, rappelle Le Figaro. Elle les aurait « pris en charge et convoyé pédestrement du poste frontière côté Italie au poste frontière côté France ». Les deux migrants, des Guinéens de 15 et 16 ans, avaient déjà été refoulés par la police italienne à Vintimille ( Italie).

Martine Landry les a-t-elle accompagnés jusqu’en France ?

Pour l’avocate de l’accusée, Martine Landry se trouvait du côté français de la frontière quand elle s’est occupée des jeunes gens. « Il n’y a pas d’infraction », affirmait-elle déjà en janvier dernier. « Martine Landry a accueilli ces jeunes une fois qu’ils avaient franchi la frontière, mais ne les a pas accompagnés d’Italie jusqu’en France ».

Martine Landry devait comparaître pour la première fois le 8 janvier mais l’affaire a été renvoyée au 14 février puis au 11 avril. La grève des magistrats et des avocats a entraîné un nouveau report de l’audience. Amnesty International et l’Association nationale d’assistance aux frontières pour les étrangers (Anafé), les deux organisations où milite la septuagénaire, demandent « la nécessaire protection de celles et ceux qui apportent leur aide aux personnes migrantes et réfugiées ».

>> A lire aussi : Roya: L'agriculteur défenseur des migrants Cédric Herrou reçoit une médaille de la ville de Grenoble

>> A lire aussi : VIDEO. Festival de Cannes: «Libre», le documentaire sur le défenseur des migrants Cédric Herrou pour «ouvrir les consciences»