VIDEO. «Quel con!», «La grève est un cancer»... Les punchlines de l'industriel Serge Dassault

PROVOCATEUR L'industriel Serge Dassault, mort ce lundi à 93 ans assumait un discours (très) tranché. La preuve en six punchlines...

Nils Wilcke

— 

Serge Dassault ne mâchait pas ses mots.
Serge Dassault ne mâchait pas ses mots. — WITT/SIPA

Il ne mâchait pas ses mots. L’industriel Serge Dassault, sénateur de l’Essonne pendant treize ans et maire de Corbeil-Essonnes pendant 14 ans, est décédé ce lundi à l’âge de 93 ans. Volontiers provocateur, le milliardiaire ne résistait jamais à lancer une phrase choc dont il savait qu'elle serait reprise par les médias. 

Les armes: «C'est pour que les clients s'en servent»

«Quand on vend du matériel, c'est pour que les clients s'en servent». Serge Dassault répondait à une question sur ses ventes d'armes au dirigeant libyen Mouammar Kadhafi en 2011 sur la chaîne Public Sénat en 2011.

«Quel con!»

Le 27 février 2006, le maire Corbeil-Essonnes insulte son opposant PCF Bruno Piriou en plein conseil municipal . Une sortie qui lui coûtera une amende de 1.500 euros, 1 euro pour préjudice moral, et 500 euros pour les frais de justice.

«La grève, c'est un cancer»

C'est ce qu'il affirme également sur les 35 heures à l'antenne de la chaîne I-Télé en 2008 en comparant le nombre d'heure travaillées entre Français et Chinois. «La France ne travaille pas », ajoute-t-il. 

«Sois candidat, même si tu es mis en examen»

«Regarde, moi, je m'en fous», lance-t-il en pleine réunion de crise du candidat François Fillon en février 2017. 

«On veut un pays d'homos?»

Serge Dassault affirmait ainsi son opposition au projet de loi ouvrant le mariage aux couples homosexuels en 2012 à l'antenne de France Culture. Il n'y a plus de renouvellement de la population à quoi ça rime (...) Dans dix ans il n'y a plus personne, c'est stupide. C'est stupide», s'emportait-il, n'hésitant pas faire de l'homosexualité une raison de la décadence de la Grèce.

«Regardez dans l'Histoire, la Grèce, c'est une des raisons de sa décadence. Décadence totale. C'est l'arrêt de la famille, c'est l'arrêt du développement des enfants, c'est l'arrêt de l'éducation, c'est un danger énorme pour l'ensemble de la nation, énorme», poursuivait l'industriel. Un dérapage homophobe qui avait fait polémique

 « Les idées de gauche ne sont pas des idées saines»

«Nous sommes en train de crever à cause des idées de gauche qui continuent». Serge Dassault défendait sa vision de la presse en 2004 dans une interview donnée sur France Inter. 

>> A lire aussi : VIDEO. Serge Dassault, une longue carrière rattrapée par les affaires judiciaires

>> A lire aussi : Mort de Serge Dassault: Poutou n'éprouve pas de «regret» après le décès d'un «délinquant»

>> A lire aussi : VIDEO. Industriel de l’armement, homme politique…Qui était Serge Dassault, décédé à l’âge de 93 ans?