Grève à la SNCF: Laurent Wauquiez réclame le remboursement des abonnements TER en Auvergne Rhône-Alpes

MOBILISATION La région Auvergne Rhône-Alpes a décidé d'appuyer la demande de la fédération des associations d'usagers des transports...

Elisa Frisullo

— 

La grève est particulièrement suivie en Auvergne Rhône-Alpes.
La grève est particulièrement suivie en Auvergne Rhône-Alpes. — Elisa Riberry / 20 Minutes
  • Après Valérie Pécresse, Laurent Wauquiez demande à son tour à la SNCF de prendre en charge totalement ou partiellement les abonnements TER de ces derniers mois.
  • Une demande formulée depuis des semaines par la Fédération nationale des usagers des transports en Auvergne Rhône-Alpes (Fnaut) mais restée jusqu’alors lettre morte.

Pour les difficultés qu’ils rencontrent depuis le début de la grève pour se déplacer, les usagers TER d’Auvergne Rhône alpes vont-ils bénéficier d’une compensation financière ? C’est en tout cas ce que réclame la région, qui a décidé d’appuyer auprès de la SNCF les demandes répétées de la Fédération nationale des associations d’usagers des transports (Fnaut).

Pour le mois d’avril, la SNCF a déjà accepté de rembourser les abonnements TER à hauteur de 50 %. La région, présidée par le chef des Républicains Laurent Wauquiez, souhaite la prise en charge à 100 % pour ce premier mois de grève et à hauteur de 50 % pour les mois de mai et de juin, si la grève perdure.

Des compensations obtenues par Valérie Pécresse

Interpellé sur la situation des usagers de la région depuis fin avril par la Fnaut, le conseil régional était resté silencieux jusqu’à présent sur ce dossier. Mais l’annonce, la semaine passée, par Valérie Pécresse (LR), de compensations financières obtenues pour les usagers franciliens, a semble-t-il incité Laurent Wauquiez à monter à son tour au créneau.

La semaine passée, la présidente de la région Ile-de-France avait obtenu de la SNCF le remboursement, à hauteur de 50 %, du prix des abonnements Navigo pour les mois d’avril et mai, afin de compenser les désagréments liés à la grève. « Nous étions également dans cette démarche depuis plusieurs semaines », assure ce mardi à 20 Minutes Martine Guibert, vice-présidente déléguée aux Transports en Auvergne Rhône-Alpes.

La région fortement touchée par la grève

« Les usagers doivent être remboursés compte tenu du préjudice quotidien qu’ils ont subi dans leurs trajets domicile travail. La région a été fortement touchée par la grève, plus que la moyenne nationale. Les compensations mises en place jusqu’à présent par la SNCF ne sont pas à la hauteur de leur préjudice », poursuit-elle.

« On ne comprendrait pas qu’Auvergne Rhône-Alpes ne bénéficie du même régime que l’Ile-de-France, à l’instar de l’ensemble des régions françaises », ajoute un proche de Laurent Wauquiez. « Il ne peut y avoir de la part de la SNCF des remises à la carte ».

Un sujet en discussion entre la région et la SNCF

Depuis fin avril, la Fnaut a interpellé Laurent Wauquiez sur ce sujet à maintes reprises, en vain jusqu’alors, en faisant valoir qu’Auvergne Rhône-Alpes est la région la plus affectée par la grève. « Depuis le début du mouvement, aucun jour n’a été exempt de suppression de train (…) Le 24 mai par exemple, jour de grève, seul un TER sur quatre a circulé et 20 lignes sur 38 n’ont vu aucun train », explique notamment la fédération.

Contactée par 20 Minutes, la direction régionale de la SNCF indique ce mardi que « ce sujet serait abordé lors d’une prochaine rencontre avec la région ». « Mais nous ne pouvons pas dire quelle décision sera prise ni dans quel délai », ajoute un porte-parole.

Grève à la SNCF: Le taux de grévistes atteint un nouveau record à la baisse